skip to content
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Volleyball de plage , Brésil

Un duo de beach volley brésilien porté par tout un peuple vers le sacre!

Les champions du monde en titre brésiliens Alison Cerutti et Bruno Oscar Schmidt ont pris le meilleur en finale 2 sets à 0 sur la paire italienne Paolo Nicolai et Daniele Lupo dans une ambiance volcanique, jeudi sur le sable du stade de Copacabana. Une médaille d’or fêtée par tout un peuple !

Portés par une foule de spectateurs survoltés qui ont complètement occulté la pluie, dans un stade à guichets fermés, Alison Cerruti et Oscar Schmitt ont gagné leur match 2-0 contre les italiens Paolo Nicolai et Daniele Lupo, les champions européens en titre, décrochant la première médaille d’or olympique du Brésil depuis 12 ans en beach volley. Les favoris ont bataillé ferme pour obtenir leur victoire face à des Italiens qui avaient pourtant commencé sur les chapeaux de roue dans les deux premiers sets.

Getty Images

Paolo Nicolai et Daniele Lupo on pris une avance de 5-1 dès l’entame de match, jusqu’à ce qu’Oscar Schmidt ne sonne la charge en claquant un ace. Avec Cerruti intraitable au filet et Schmidt faisant tomber une pluie de smashes avec une adresse folle, les Brésiliens ont fini par se mettre le premier set en poche, 21-19.

Sans perdre espoir, les Italiens parvenaient à mener au score dans le début du second set, se ménageant même un avantage à 10-7 pendant un court instant, avant que le duo local ne reprenne encore une fois le dessus à la marque, avec un Oscar Schmitt inspiré qui baladait le ballon d’un bout à l’autre du terrain, invariablement hors de portée des plongeons italiens.

La finale s‘est achevée sur une balle de match à 20-17 en faveur des Brésiliens, la victoire scellée sur une faute commise par Daniele Lupo. Jeu, set et match, et éruption volcanique dans les gradins du stade de volley de la plage mythique !

Getty Images

« Les spectateurs ont fait la différence »

« Ce qui a fait la différence dans ces Jeux Olympiques, ce sont les spectateurs. » a déclaré Alison Cerruti, très ému après le match. « Ils ont été à nos côtés dans les moments difficiles. Gagner ici à Copacabana, c’est incroyable. Je n’arrive pas encore à réaliser », avant d’expliquer le travail acharné et l’implication dont ils ont dû faire preuve pour obtenir ce succès : « On ne gagne pas une médaille d’or en restant assis chez soi pour se pointer comme ça le jour du match. L’année 2014 a été symbolique. On acheté le terrain en 2014, en 2015 on a construit la maison, et en 2016 on a peint la maison ! »

Getty Images

Pour rendre hommage à la contribution décisive de son père Oscar Schmitt a dit  : « A trois reprise, mon papa a insisté pour que je continue à jouer au volleyball. J’étais souvent fatigué. Tous mes amis avaient fini leurs études, mais mon père me disait toujours que rien n’est facile dans la vie, il faut insister. La même chose s’est passée aux Jeux Olympiques, et mon père m’a soutenu jusqu’au bout. »

Getty Images

Paolo Nicolai est bon perdant : « C’est la meilleure équipe du monde. Aujourd’hui on a tout essayé mais ils étaient plus forts. On a quand même gagné une médaille olympique. Je ne sais pas comment l’expliquer. Quand tu perds quelque chose, c’est toujours un peu difficile mais on est vraiment fiers de notre équipe. »

Getty Images

back to top En