skip to content
Développement par le sport

Un camp des champions pour aider les réfugiés

En cette Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, nous avons le plaisir de vous présenter un projet extraordinaire mené par Waleed Abu Nada, un Young Change-Maker de Jordanie, qui travaille avec un haltérophile olympique afin d'encourager l'intégration dans l'un des plus grands camps de réfugiés palestiniens du monde. Voici son histoire.

Contexte et inspiration

J'ai réussi à lancer ma première école d'haltérophilie olympique à l'université (IE University, Espagne) l'année dernière. Je voulais partager mon expérience concernant ce sport magnifique en guidant et en entraînant ceux qui le souhaitaient. L'école a rencontré un immense succès, avec des résultats dépassant toutes mes espérances. Voir l'impact qu'elle a eu sur mes amis qui ont la chance d'étudier à l'étranger et de pratiquer un sport quand bon leur semble m'a poussé à rentrer en Jordanie avec une mission en tête.

Young Change-Maker’s Champ Camp providing opportunities for refugees

Après quelques recherches entreprises l'été dernier avec l'aide de mon Comité National Olympique, j'ai découvert Nadi Yarmouk Al-Baqa’a. C'est un centre situé au cœur du plus grand camp de réfugiés palestiniens en Jordanie : le camp d'Al Baqaa. J'y ai trouvé une petite salle d'entraînement sous-financée où l'haltérophilie olympique était enseignée par le capitaine Ali Al Gabri. Cet homme incroyable, qui s'occupait des enfants du camp depuis quelque temps déjà, m'a expliqué son travail. Son rôle était d'entraîner un groupe de garçons et de filles – et il était l'homme idéal pour cela. Je me suis rendu dans le camp à plusieurs reprises sur une période de trois mois et j'ai travaillé avec les enfants et le capitaine Ali. Je me suis énormément attaché à eux et c'est à ce moment-là que l'idée du "camp des champions" est née. J'ai décidé de tourner un documentaire sur cette expérience, en mettant en avant les enjeux sociaux rencontrés dans le camp et en expliquant comment le sport permettait à ces enfants de conserver l'espoir

Le Camp des champions n'est plus simplement une petite salle d'entraînement. C'est une plateforme qui ouvre bien des perspectives à ces enfants – outre le fait de leur offrir un refuge pour oublier leurs soucis quotidiens et leur permettre de réaliser leurs rêves. Avec le soutien de mon entourage, de nouveaux équipements nous sont livrés petit à petit pour nous aider à améliorer l'installation. Les résultats de nos élèves sont encourageants : trois filles ont participé au tournoi d'haltérophilie du Moyen-Orient organisé en Jordanie en octobre 2017… et toutes ont remporté des médailles. Voir leurs efforts récompensés sur la scène internationale fait chaud au cœur et ne fait que souligner un peu plus l'importance que revêt le fait de continuer à les responsabiliser par le sport.

"Le Camp des champions a donné un second souffle à la jeunesse de notre région en encourageant garçons et filles à pratiquer l'haltérophilie olympique. Ce camp joue un rôle déterminant qui permet de sensibiliser les parents, et notre communauté locale, à l'importance du sport pour l'épanouissement de leurs enfants," disait Capitaine Ali Al Gabri.

Young Change-Maker’s Champ Camp providing opportunities for refugees
Et maintenant ?

Aujourd'hui, le Camp des champions offre à ces enfants un lieu où ils peuvent se retrouver en toute sécurité, loin des difficultés qui sont leur lot quotidien. Le camp accueille 25 enfants : 14 filles et 11 garçons. L'école a su donner une autonomie accrue aux filles en mettant en avant le rôle important que les femmes jouent non seulement dans le sport, mais aussi dans la vie.

À mesure que nous nous développerons, j'espère que le Camp des champions ne sera plus seulement une école d'haltérophilie, mais surtout une école de la vie. Pour 2018, notre ambition est d'aider les enfants à obtenir de meilleurs résultats scolaires et sportifs, que ce soit en proposant des programmes d'enseignement, des cours sur l'art de s'exprimer en public ou d'autres outils qui les aideront à atteindre cet objectif. Au Camp des champions, nous voulons former des personnes capables d'affronter l'existence et de réussir aussi bien leur vie professionnelle que privée, indépendamment du nombre de médailles qu'elles auront remportées comme athlètes. Je ne veux pas seulement contribuer à former des champions dans le sport, je veux aussi former des champions dans la vie. Cette initiative n'en est qu'à ses prémices, mais notre objectif à long terme est de rester opérationnels afin d'aider les générations futures – en "exportant" éventuellement notre modèle s'il fonctionne. Les progrès que ces enfants ne cessent de faire m'impressionnent chaque jour davantage. Des horizons plus larges s'ouvrent désormais à eux, aussi peuvent-ils continuer à rêver plus grand. J'ai appris d'eux bien plus que je ne pourrai jamais leur rendre, ce dont je leur serai éternellement reconnaissant.

Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Instagram via : @TheChampCampJO

back to top En