skip to content
Date
12 août 2015
Tags
Rio 2016 , Actu CIO

Un avant-goût de Rio pour les triathlètes, rameurs et cavaliers

Le 2 août, la plupart des meilleurs triathlètes au monde se sont retrouvés au Brésil pour les épreuves qualificatives olympiques mondiales de l’ITU, Rio de Janeiro 2015, qui ont eu lieu sur la célèbre plage de Copacabana de la ville et autour.


Javier Gomez Noya (ESP) s’est de nouveau illustré comme l’un des triathlètes les plus complets en décrochant l’or et en se qualifiant, ainsi que sa Fédération Nationale, pour les Jeux Olympiques de l’an prochain. « C’est génial de savoir que je suis qualifié pour Rio, a-t-il déclaré. J’ai beaucoup aimé concourir, la course était relevée, mais ça s’est plutôt bien passé. Je ne dirais pas que c’était facile, mais j’ai pu contrôler la course donc je suis vraiment content. »

Vincent Luis (FRA), arrivé deuxième, a validé le billet masculin de la France pour Rio, tandis que Richard Murray a offert la troisième place de qualification automatique à l’Afrique du Sud en décrochant le bronze. L’actuel champion olympique Alistair Brownlee (GBR) n’a pu finir que 10e.

Chez les femmes, Gwen Jorgensen (USA), décidément en forme, a enregistré sa 12e victoire d’affilée et est qualifiée pour Rio l’été prochain. « Je travaille en vue de cet objectif depuis longtemps, depuis les JO de Londres, donc je suis très heureuse de revenir ici l’année prochaine », a déclaré Jorgensen.

©Getty Images

Les Britanniques Non Stanford et Vicky Holland, colocataires dans la vie, sont respectivement montées sur les deuxième et troisième marches du podium. Elles doivent cependant encore attendre pour savoir si elles seront du voyage à Rio l’été prochain : la Grande-Bretagne doit aussi finir sur le podium aux Championnats du Monde cette saison pour valider son billet pour les Jeux Olympiques.

« C’est la première étape pour nous, mais sûrement la plus importante. Une fois que vous avez passé cette étape, la suivante est un peu plus facile », a déclaré Stanford.

Les rameurs allemands tranquilles

Les Championnats du Monde Juniors 2015 d'aviron, qui ont eu lieu sur les eaux du lagon Rodrigo de Freitas du 5 au 8 août, ont servi d’événement test pour l’épreuve d'aviron olympique l’an prochain.

Les rameurs allemands ont dominé sans partage en plaçant des représentants de leur délégation dans les 13 finales. Ils ont amassé 11 médailles, dont cinq en or. En deux de couple femmes, Annemieke Schanze et Frieda Hammerling ont surclassé la concurrence, notamment les doubles championnes du monde junior roumaines Elena Logofatu et Nicoleta Pascanu. Les Allemands ont également pris l'ascendant sur des Roumains chez les hommes, puisqu’Olaf Roggensack et Rene Schmela ont dépassé sur le fil Constantin-Crist Hirgau et Alexandru Chioseau au terme d’une course disputée.

©Getty Images

Les rameurs italiens ont aussi goûté au succès avec cinq médailles, dont l’or en skiff junior hommes et en deux de couple junior hommes. Les Pays-Bas ont terminé troisièmes au classement avec deux médailles d’or : Marieke Keijser a remporté le skiff junior femmes tandis que les Néerlandais ont aussi gagné le huit junior hommes.

Jean-Christophe Rolland, président de la FISA, affirme que la régate a donné un bon aperçu de ce que l’on pouvait attendre aux Jeux Olympiques l’année prochaine : "C’était une régate très intéressante qui nous a permis de recueillir des informations importantes qui seront nécessaires pour que la régate d’aviron aux JO connaisse le succès. »

Les cavaliers brésiliens au sommet

Marcio Jorge (BRA) et sa monture Coronel MCJ ont convaincu en remportant le concours complet international d’Aquece Rio. L’épreuve test olympique, qui s’est déroulée du 5 au 9 août devant un public venu nombreux au Centre équestre olympique Deodoro de Rio, a accueilli exclusivement des cavaliers brésiliens.

Jorge, qui avait pris l’avantage pendant le cross, a décroché l’or haut la main au terme d’un sans-faute en saut d’obstacles. Ses compatriotes Marcio Appel (Cross Rock) et Marcelo Tosi (Glenfly) complètent le podium.


©Getty Images

Après la cérémonie de remise des médailles, effectuée sous l’œil de Nawal el Moutawakel, présidente de la Commission de coordination du CIO pour Rio 2016, Jorge s’est montré enthousiaste quant aux chances des cavaliers brésiliens sur leurs terres l’été prochain.

« La concurrence est rude pour faire partie de l’équipe, la sélection sera difficile, mais nous sommes en bonne posture maintenant. Ce n’était pas le cas dans le passé et nous n'avions pas de remplaçants », a-t-il dit.

« Rio 2016 va laisser un héritage spectaculaire, non seulement en équitation, mais dans tous les sports. Cela va donner envie aux nouvelles générations de faire du sport. Cela aide également les athlètes de haut niveau. Je pense que les Jeux Olympiques vont nous permettre de prendre place parmi les meilleurs pays sportifs. »

back to top