skip to content
PyeongChang 2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Un an après, la vision de l’héritage de PyeongChang 2018 en matière de sites prend forme

L’un des principaux engagements des organisateurs des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 était de créer des sites durables, susceptibles de laisser un héritage dont la région pourrait profiter longtemps après la fin des Jeux sous une double forme : la création d’un centre de sports d’hiver et l’amélioration de ses infrastructures.

Un an plus tard, il est clair que cette vision prend forme. Pour mener à bien le programme d’héritage, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme de la République de Corée a annoncé son intention de lancer, en collaboration avec les autorités de la province du Gangwon, la PyeongChang Memorial Foundation, qui gérera et exploitera certains des sites en utilisant l’excédent de 55 millions d'USD généré par les Jeux.


Centre des sports d’hiver

Sur les 12 sites de compétition et le site d’entraînement qui ont été utilisés pour les Jeux, neuf d’entre eux ont vu leur plan d’héritage confirmé.

Les centres de saut à ski, de biathlon et de ski de fond d’Alpensia sont tous gérés par la Gangwon Development Corporation (GDC), dont la mission est de les entretenir pour les compétitions sportives, l’entraînement et l’utilisation par le grand public et de renforcer les projets visant à faire de la région hôte un centre des sports d’hiver pour les habitants de la région ainsi que les visiteurs étrangers. Le centre des sports de glisse d’Alpensia, le centre de hockey sur glace et l’anneau de vitesse de Gangneung sont également gérés par la GDC, mais les projets à long terme de ces trois sites ne sont pas encore finalisés.

Fin décembre 2018, le centre de hockey de Gangneung a accueilli les Championnats nationaux de hockey sur glace masculin et il abritera également la prochaine Coupe de l’héritage, qui aura lieu du 6 au 8 février, marquant ainsi le premier anniversaire de PyeongChang 2018. Elle mettra aux prises des équipes du Japon, du Kazakhstan, de Lettonie et de République de Corée.

"Si le centre de hockey de Gangneung devient la Mecque du hockey en République de Corée et continue d’accueillir des compétitions nationales et internationales, il aura également un impact positif sur l’économie locale de la ville de Gangneung et de la province du Gangwon", a déclaré Chung Mong-won, président de l’Association coréenne de hockey sur glace (KIHA). "Il est impératif que le centre de hockey de Gangneung soit consacré exclusivement au hockey si nous voulons aller plus loin."

Overview of the venues #1YearOn #PyeongChang2018 #Olympics #Legacy pic.twitter.com/tPfIqe0ghK

Dans le même temps, le centre de hockey de Kwandong a été remis à l’Université catholique de Kwandong utilisé par les étudiants comme installation multisportive et scolaire.

Par ailleurs, la patinoire de Gangneung a été transférée à la ville de Gangneung et fait actuellement l’objet de travaux de rénovation avant sa réouverture en tant qu’installation multisportive destinée au grand public. Le centre d’entraînement rattaché à la patinoire sera quant à lui utilisé par l’Université de Youngdong comme centre d’expositions et de séminaires.

Le centre de ski alpin de Jeongseon fait partie des sites qui ne seront plus opérationnels. Il doit être démantelé, sous l’égide du Service coréen des forêts, conformément à l’engagement initial de remettre les installations de montagne dans leur état d’origine. Cela reflète l’importance de la durabilité et de la protection environnementale pour la région hôte. Des discussions sont en cours pour finaliser les projets de restauration.

 

Contribuer à toutes les communautés

Les sites de compétition ne sont pas les seuls à bénéficier d’un redéploiement après PyeongChang 2018. Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a également annoncé son intention d’utiliser le Centre International de Radio-Télévision (CIRTV) comme espace national réservé à la culture et aux archives, sous l’égide de la Bibliothèque nationale de Corée.

Après les Jeux, le service de radio-télévision du Comité International Olympique – services olympiques de radio-télévision (OBS) - a fait don d’équipements du CIRTV au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en Ouganda, dont des panneaux solaires, lesquels ont permis de fournir de nouveaux logements et l’électricité nécessaire au camp de réfugiés de Bidi Bidi. Le don d’OBS a contribué à la construction de 64 nouveaux logements et d’installations de stockage dans le camp, en plus de deux installations solaires destinés à deux hôpitaux locaux.

Getty Images

Le ministère a également annoncé son intention de créer un espace commémoratif dans les locaux du stade olympique principal, qui devrait ouvrir en 2020. Dans le même temps, tous les appartements des villages olympiques de PyeongChang et de Gangneung, ainsi que du village des médias, ont été convertis en logements résidentiels qui ont été entièrement vendus avant les Jeux. Les résidents ont commencé à prendre possession des lieux depuis octobre dernier. Cette reconversion fait écho au programme mis en place après les Jeux Olympiques de Séoul en 1988, où les appartements des villages situés à proximité du parc olympique avaient été transformés en complexe résidentiel populaire.

Enfin, le ministère, le comité d’organisation des Jeux Olympiques de PyeongChang 2018 (POCOG) et le Comité Olympique et Sportif coréen sont actuellement en discussion pour transformer le bâtiment administratif utilisé par le POCOG en centre d’entraînement pour les sports d’hiver.

back to top En