skip to content
Date
01 sept. 1972
Tags
Munich 1972

Ulrike Meyfarth établit un record de jeunesse au saut en hauteur

Athlétisme Femmes

À Mexico, quatre ans auparavant, l’épreuve du saut en hauteur avait donné lieu à la victoire surprise de Miloslave Režková, 18 ans, dont la performance surpassait de loin tous ses précédents résultats. Rares étaient ceux qui imaginaient que cela se reproduirait, et pourtant, c’est une écolière ouest-allemande, Ulrike Meyfarth qui créa la sensation.

Si elle avait 16 ans, elle mesurait déjà 1,85m, ce qui était de bon augure. L’année précédente, elle avait terminé deuxième des Championnats d’Allemagne de l’Ouest puis troisième des sélections nationales de 1972. Elle avait bien adopté le style de Dick Fosbury (le « Fosbury flop ») présenté pour la première fois en public lors des Jeux Olympiques de 1968 à Mexico, mais son meilleur résultat personnel était de seulement 1,85 m si bien que rares étaient ceux qui voyaient en cette jeune sauteuse inexpérimentée une médaillée potentielle.

Au lieu de cela, elle sauta sur l’occasion et se sentit portée par les encouragements du public. Elle passa 1,92 m, explosant ainsi son record personnel et égalant le record du monde. Sa rivale la plus dangereuse, Yordanka Blagoyeva, manqua de chance lors d’un de ses derniers sauts : tandis qu’elle avait apparemment franchi la barre, celle-ci se mit à vaciller et tomba alors qu’elle remettait son survêtement. Les juges furent obligés de considérer ce saut comme raté.

Ulrike devint la plus jeune championne d’une épreuve individuelle d’athlétisme de toute l’histoire des Jeux Olympiques. Ensuite, sa carrière connut une période de stagnation qui dura une décennie pour s’achever lorsqu’elle effectua un comeback spectaculaire en établissant un nouveau record du monde à 2,02 m, soit quelque 10 cm de plus que son précédent record. L’année suivante, elle éleva ce record d’un centimètre à 2,03 m puis remporta une nouvelle fois l’or olympique lors des Jeux de 1984 à Los Angeles en franchissant 2,02 m en finale. Après avoir été la benjamine des championnes olympiques de saut en hauteur, elle en était désormais, à l’âge de 28 ans, la vétérane.

back to top