skip to content
Date
21 août 2004
Tags
Athènes 2004

Tufte tient bon et rame vers l’or du skiff

Pendant son adolescence en Norvège, Olaf Tufte a fait converger ses talents sportifs et son amour du plein air vers le motocross. Ce n’est qu’à 18 ans qu’il troque les pistes boueuses pour l’eau et se met à l’aviron.


Il montre rapidement qu’il est vraiment fait pour ce sport. Quelques mois plus tard, il participe aux Championnats du monde juniors avec le quatre norvégien et deux ans plus tard, il gagne sa place dans l’équipe olympique pour Atlanta 1996 où son équipage termine huitième.

Par la suite, il continue à progresser, délaissant le quatre au profit du deux de couple. Ainsi, à Sydney 2000, il remporte une médaille d’argent associé à Fredrik Bekken.
Ensuite, à partir de 2001, Olaf Tufte décide de jouer sa carte en solitaire, en bifurquant vers le skiff. La même année, après une période d’entraînement intense, il devient champion du monde, exploit qu’il réédite en 2003. Tout cela fait que lorsqu’il arrive à Athènes, il fait évidemment partie des favoris malgré sa relative inexpérience en solo.

Il remporte néanmoins sa série avec 11 secondes et demie d’avance, puis se qualifie haut la main pour les demi-finales où il bat le Bulgare Ivo Yanakiev. Le meilleur temps des qualifiés pour la finale est toutefois l’œuvre de l’Estonien Jüri Jaanson, qui boucle le parcours en 6’47’’36, plus de trois secondes de moins que le Norvégien.

Tout est donc paré pour une finale extrêmement compétitive. C’est le Tchèque Václav Chalupa qui est le plus rapide en action, mais à mi-parcours, il a été dépassé par Tufte, puis par Jaanson. Ces deux-là vont ensuite en découdre pour l’or. L’Estonien produit son effort à environ 500 m de l’arrivée, mais la puissance et l’endurance incroyable de Tufte font merveille. Il comble son handicap et distance ensuite Jaanson, en creusant progressivement l’écart pour s’imposer avec 2’’42 d’avance sur son adversaire. Il obtient ainsi la première médaille d’or de sa carrière.

Tufte conservera son titre à Beijing 2008, consolidant ainsi sa réputation de l’un des meilleurs rameurs que la Norvège ait connus. Après être sorti définitivement de l’eau, il deviendra agriculteur, et également sapeur-pompier.


 

back to top