skip to content
Turin 2006

Trop sûre d'elle, Lindsey Jacobellis laisser filer l'or du snowboard cross

On se souvient parfois mieux du perdant que du gagnant : un vaillant athlète qui chute avant la ligne d’arrivée, ou un favori qui échoue à satisfaire ses supporters. Et puis il y a ces jours mémorables où un athlète qui semble absolument certain de triompher laisse la victoire lui échapper.


Le boardercross faisait ses débuts olympiques à Turin, et l’épreuve remporta un franc succès. Son cocktail de spectacle, de compétition et de règles faciles à comprendre permit à la discipline d’attirer un tout nouveau public. Les spectateurs étaient peut-être également séduits par l’attitude joyeuse et fanfaronne des athlètes, qui ne semblaient pas se prendre très au sérieux.

Parmi eux figurait la championne du monde 2005, Lindsey Jacobellis, qui aimait montrer aux gens à quel point elle s’amusait. Elle était arrivée en finale et la médaille d’or semblait lui tendre les bras. Tandis que Jacobellis était en tête de la course, Maëlle Ricker chuta peu après le départ et les deux autres athlètes, Tanja Frieden et Dominique Maltais, se croisèrent, Maltais finissant dans le filet de sécurité.

Jacobellis jouissait d’une avance d’environ 40 mètres, un écart incroyable dans un sport comme le boardercross, où les athlètes sont souvent au coude à coude. La logique aurait alors voulu que Lindsey joue la sécurité et termine tranquillement son parcours pour savourer sa victoire.

Mais cette logique va peut-être à l’encontre de la philosophie du snowboard. Jacobellis décida d’agrémenter sa performance d’une figure acrobatique, agrippant son snowboard au beau milieu de l’avant-dernier saut, et c’est là que tout bascula. Lindsey chuta, et Tanja Frieden, qui avait occupé la seconde place loin derrière sa rivale, la dépassa, incrédule, et remporta une médaille d’or qui surprit tout le monde, à commencer par Frieden et Jacobellis elles-mêmes.

Lindsey Jacobellis hérita tout de même de l’argent, tandis que Maltais, malgré son incident dans le filet de sécurité, décrocha le bronze. Même si la victoire surprise de Frieden fut une grande joie pour elle, on se souvient surtout aujourd’hui de la fameuse chute de Jacobellis. « J’ai oublié que la course n’était pas encore gagnée, » avoua l’Américaine. « Je me fais plaisir en snowboard et j’étais juste en train de m’amuser. »

back to top En