skip to content

Transfert de connaissances de Beijing à Londres


Dans la perspective des Jeux Olympiques de 2012, le Comité International Olympique a achevé aujourd’hui une semaine d’examen détaillé des Jeux de 2008 visant à faire profiter  le comité d’organisation des prochains Jeux à Londres et d’autres organisateurs des leçons à tirer de l’expérience de Beijing.

 

Dans le cadre de sa séance bilan officielle sur les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing, le CIO a passé en revue tous les aspects de la planification et des opérations des Jeux dans le but d’y repérer les bonnes pratiques avérées comme les difficultés rencontrées.

 

“Nous sommes ravis que les Jeux Olympiques reviennent sur le territoire britannique, berceau du sport moderne,” a déclaré le président du CIO, Jacques Rogge. “Chaque édition des Jeux Olympiques a un caractère distinct. Les Jeux de Beijing ont été exceptionnels à plusieurs égards. La ville de Londres possède ses propres atouts qui garantiront également le succès des Jeux de 2012.”

 

Jacques Rogge a fait du transfert de connaissances l’une des priorités de son mandat à la présidence du CIO. Le programme de gestion des connaissances sur les Jeux Olympiques a été créé au lendemain des Jeux de 2000 à Sydney pour assurer le partage des connaissances accumulées entre villes hôtes.

 

“Les Jeux de 2008 ont établi de nouvelles normes en termes d’organisation, d’infrastructure et de performances sportives, mais nous pouvons toujours faire mieux,” a indiqué Gilbert Felli, directeur exécutif pour les Jeux Olympiques. “Je suis bien certain que les organisateurs de Londres sauront nous livrer une manifestation de première classe, empreinte d’une atmosphère typiquement britannique.”

 

“Ce fut à la fois une fierté et une joie de venir à Londres pour y partager les connaissances et expériences accumulées tout au long de cette aventure,” a déclaré Wei Wang, vice-président exécutif du comité d’organisation chinois (BOCOG). “Les Jeux de Beijing auront sans aucun doute un impact profond et durable sur la Chine et, pour nous, ce fut un réel plaisir d’avoir accueilli le monde entier au cours de ce mois d’août.”

 

Sebastian Coe, le président du comité d’organisation des Jeux Olympiques à Londres, s’est pour sa part exprimé ainsi : “Cet été, nous avons passé utilement du temps à Beijing pour observer les opérations en direct et apprendre de situations réelles  Depuis notre retour, nous nous attachons à rassembler toutes ces informations et cette semaine a été pour nous une occasion unique de poser des questions précises au BOCOG, au CIO et aux différents groupes présents aux Jeux , depuis les athlètes aux médias en passant par les sponsors et même les spectateurs.  Nous avançons dans notre projet avec l’inquiétude d’une conjoncture économique changeante mais nous demeurons persuadés que nous pouvons organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques que la nation entière attend, des Jeux qui captiveront l’attention de tous les Britanniques et laisseront un héritage durable aux quartiers Est de Londres, au pays tout entier mais aussi aux mouvements olympique et paralympique.” 

 

Pour le Mouvement olympique, ces Jeux ont largement dépassé les critères d’universalité avec une participation plus large et des chiffres d’audience plus élevés que jamais auparavant. C’est ainsi qu’ils ont vu la participation record de 204 Comités Nationaux Olympiques dont pas moins de 87 ont remporté des médailles, un autre record. Les Jeux de Beijing ont attiré le plus grand nombre de représentants des médias et ont été les plus regardés de toute l’histoire olympique.

 

De ces Jeux la Chine retire en héritage d’importantes améliorations au niveau des transports publics et de l’infrastructure en général, un certain nombre d’avancées dans les secteurs de la santé publique et de l’environnement ainsi qu’un nouvel engagement du pays tout entier en faveur du sport.

 

-FIN-

 

NOTE AUX RÉDACTEURS :

 

Séance bilan officielle du CIO sur les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing
Réunissant près de 900 participants, la séance bilan officielle du CIO sur les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing s'est déroulée du 24 au 27 novembre 2008 à Londres. Cet événement, auquel ont pris part des membres des comités d'organisation des Jeux Olympiques (COJO) de 2008 à Beijing , 2010 à Vancouver , 2012 à Londres et 2014 à Sotchi, ainsi que des représentants des villes candidates et d'autres parties prenantes aux Jeux, a permis aux organisateurs des éditions à venir de tirer les enseignements de l'expérience et des connaissances acquises par leurs homologues chinois durant les sept années de préparation des Jeux de 2008. Composée de deux séances plénières, de huit séminaires pour les parties prenantes et de 18 ateliers consacrés aux secteurs fonctionnels, la réunion a porté sur la planification ainsi que sur les aspects techniques et opérationnels inhérents à l'organisation d'une édition des Jeux Olympiques, à savoir les sports, l'hébergement, le transport, la culture, l'éducation et la logistique. La séance bilan s'est également penchée sur l'expérience des parties prenantes vis-à-vis de divers groupes présents aux Jeux – athlètes, spectateurs, main-d'œuvre et médias. Une séance bilan consacrée exclusivement à la technologie s'est également tenue à Londres du 20 au 22 novembre 2008.

 

Le programme OGKM
La séance bilan sur les Jeux de Beijing est une composante essentielle du programme de gestion des connaissances du CIO sur les Jeux Olympiques (OGKM), lequel s'articule autour de trois volets principaux : services, expérience et information. Le volet "services" comprend des ateliers, des séminaires et tout un réseau d'experts aguerris sur de nombreux sujets liés aux Jeux auxquels les COJO peuvent faire appel tout au long de leur cycle d'existence. Les COJO peuvent également faire l'expérience des préparatifs et des opérations Jeux grâce au programme des observateurs mené durant les Jeux, à la séance bilan officielle et à un programme de détachement qui permet aux collaborateurs des comités d'organisation des Jeux Olympiques à venir de travailler sur l'édition des Jeux en cours. Le dernier volet du programme OGKM est l'information, qui comprend notamment le rapport officiel sur les Jeux, les manuels techniques, les rapports de connaissances ainsi qu'une large gamme de documents et publications utiles, sans oublier le transfert visuel des connaissances du CIO (photos et films). Toutes ces informations sont mises à la disposition des COJO via un Extranet géré par le CIO.
 
L’histoire d’OGKM
Le président du CIO, Jacques Rogge, a lancé le programme de transfert des connaissances sur les Jeux Olympiques en 1998 avec l’aide de l’administration du CIO. Ce projet allait faire partie du dessein nourri par le président, après son élection en 2001, de rationaliser les Jeux Olympiques et de veiller à ce que les futurs organisateurs des Jeux puissent appliquer des pratiques réussies à leurs propres projets. Le projet initial a conduit à la création d’une société baptisée Olympic Games Knowledge Services (OGKS – Services de connaissances sur les Jeux Olympiques). Mi-2005, les services de cette société ont été regroupés, sous la houlette du département des Jeux Olympiques, sous le nom d’OGKM.
 
###

 

Pour de plus amples informations, merci de prendre contact avec le département de la communication du CIO, tél. : +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org.
back to top En