skip to content
Date
03 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO , Skeleton

Tout sur le skeleton à Sotchi !

Épreuves à médailles : 2
Athlètes : 50
Dates : du 13 au 15 février


Historique


Le skeleton masculin figurait au programme olympique des Jeux d’hiver de 1928 et de 1948, lesquels se sont déroulé tous les deux à St Moritz, d’où le sport est originaire sur la célèbre descente Cresta. Après une absence de 54 ans, le skeleton a réapparu au programme aux Jeux d’hiver à Salt Lake City en 2002 et une épreuve féminine y a été ajoutée également. La compétition olympique consiste en quatre séries de descentes sur deux jours et la médaille d’or est attribuée au concurrent qui obtient le temps cumulé le plus rapide.

Athlètes à suivre à Sotchi




Amy Williams, championne en titre, s’est retirée de la compétition et Jon Montgomery ne s’est pas qualifié pour faire partie de l’équipe canadienne et défendre son  titre. Martins Dukurs, médaillé d’argent de Vancouver 2010, est la force dominante chez les hommes après avoir gagné les titres des quatre précédentes Coupes du monde, mais ce Letton a été battu par le Russe Alexander Tretiakov aux Championnats du monde 2013. Tomass Dukurs, le jeune frère de Martins, pourrait aussi obtenir une place sur le podium à côté du duo allemand Frank Rommel et Alexander Kröckel, et l’Américain Matthew Antoine, en grande forme. Championne de la Coupe du monde en 2013, Marion Thees, Allemande de 29 ans, s’est efforcée jusqu’à présent d’égaler cette forme dans la saison 2013/14 de la Coupe du monde.



La Britannique Shelley Rudman, médaille d’argent à Turin en 2006, est la championne du monde en titre et a réalisé d’excellents départs dans la saison actuelle, laquelle reste néanmoins dominée par la compatriote de Rudman, Lizzy Yarnold, et l’Américaine Noelle Pikus-Pace. Yarnold, troisième aux Championnats du monde de 2012 et Pikus-Pace, championne du monde en 2007 et deuxième en 2013, ont chacune gagné trois des six premières courses. L’Allemande, Anja Huber, médaille olympique de bronze et la Canadienne Sarah Reid, troisième aux championnats du monde de 2013, seront là pour relever le défi du podium.


Légendes olympiques


Le premier titre olympique de skeleton jamais gagné l’a été en 1928 par l’Américain Jennison Heaton, vainqueur de la médaille d’argent en bobsleigh aux mêmes Jeux. Son jeune frère, John, a terminé deuxième dans le skeleton en 1928 et de nouveau décroché l’argent vingt ans plus tard, alors que la compétition était organisée pour la deuxième fois en 1948.



Les deux médailles d’argent de John Heaton
font de lui l’athlète le plus performant dans ce sport avec le Suisse, Gregor Stähli, le seul à avoir gagné plusieurs médailles, puisqu’il en a obtenu une aux Jeux d’hiver en 2002 et en 2006. En remportant le titre olympique en 2006 à l’âge de 39 ans et 190 jours, le Canadien Duff Gibson est devenu le champion olympique individuel le plus âgé des Jeux d’hiver. Son compatriote, Jon Montgomery lui a succédé en tant que champion olympique en remportant l’or du skeleton sur le sol national à Vancouver il y a quatre ans, tandis qu’Amy Williams a gagné la première médaille olympique d’or individuelle britannique des Jeux d’hiver depuis 1980 en décrochant le titre féminin. La Grande-Bretagne ne jouit pas d’une forte tradition de sports d’hiver mais, en skeleton, les femmes ont obtenu une médaille aux trois éditions des Jeux depuis le retour de ce sport au programme olympique. Alex Coomber a remporté le bronze en 2002 et Shelley Rudman a obtenu l’argent en 2006.

back to top En