skip to content
2017 Getty Images

Tout est prêt pour le relais de la flamme olympique de PyeongChang 2018

Le compte à rebours des Jeux Olympiques d’hiver 2018 va franchir une étape majeure le 1er novembre 2017, lorsque commencera le relais de la flamme olympique de PyeongChang 2018.

Pendant 101 jours, la flamme olympique parcourra, au départ d'Incheon, un trajet de 2 018 kilomètres très exactement, lequel passera par neuf provinces et huit grandes villes de République de Corée.

Le relais de la flamme olympique s'achèvera dans le stade olympique de PyeongChang le 9 février 2018, lors de la cérémonie d'ouverture des XXIIIes Jeux Olympiques d'hiver.

Pas moins de 7 500 porteurs transporteront la torche dans tout le pays, chacun d'entre eux effectuant un parcours de 200 mètres.

En les sélectionnant, le comité d'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 (POCOG) a choisi ce qu'il nomme des "gagneurs" (« ceux qui ont ouvert de nouveaux horizons et continuent à aller encore plus loin ») et des "rêveurs" (« ceux qui poursuivent leurs rêves pour ouvrir de nouveaux horizons »).

Les porteurs de la torche seront soutenus par 2 018 coureurs assistants, qui veilleront sur la flamme et seront les messagers pour transmettre au monde entier le message positif que véhicule le relais de la flamme olympique.

De nombreux moyens de transport seront employés pour porter la flamme olympique lors de son épique périple à travers le pays, entre autres un bateau à voile, un téléphérique, un train à vapeur et un yacht. La torche prendra également la voie des airs par l'entremise d'une tyrolienne suspendue au-dessus de l'île de Bamseon, dont la forme ressemble à celle de la péninsule coréenne.

La torche, qui mesure 700 mm de long – soit l'altitude de PyeongChang qui est située à 700 m au-dessus du niveau de la mer – a été conçue pour résister au vent, à la pluie et à la neige qu'elle pourrait bien rencontrer sur le chemin du stade olympique.

Elle comporte une entrée d'alimentation en air qui fournira davantage d'oxygène et permettra de préserver la flamme du vent, alors que son pied dispose d'une ouverture en forme de pentagone, pour évacuer l'eau en cas de pluie.

Taillé dans un tissu étanche, l'uniforme blanc et or des porteurs de la torche est conçu spécialement pour que son porteur reste au sec et au chaud, en cas de mauvaises conditions météorologiques.

Au fil de sa progression à travers le pays hôte, le relais de la flamme olympique proposera un spectacle véritablement fédérateur, en accord avec sa devise : « Que tout le monde brille ».

En mettant l'accent sur les monuments, les prouesses technologiques et la culture du pays, en les intégrant totalement à l'héritage de PyeongChang 2018, le relais de la flamme olympique rassemblera des personnes de différentes cultures, origines ethniques et religions.

Des événements et des activités sur la thématique olympique seront également organisés tous les soirs dans les villes situées sur l'itinéraire, permettant ainsi à la population de la République de Corée de profiter de l'engouement suscité par le relais de la flamme olympique.

L'identité du dernier porteur de torche, qui aura l'honneur d'embraser la vasque olympique, sera dévoilée le jour de la cérémonie d'ouverture des Jeux de PyeongChang 2018.

back to top En