skip to content
IOC
Date
15 févr. 2017
Tags
JOJ , Lillehammer 2016 , Actualités Olympiques , Ski de fond

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… le cross en ski de fond

Cinq choses à savoir sur l'épreuve qui a fait ses débuts aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Lillehammer…

Qu'est-ce que c'est ?

Le cross en ski de fond a fait ses débuts sur la scène internationale aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lillehammer 2016. Cette épreuve originale se dispute sur la même distance qu'une épreuve de sprint, à ceci près que le parcours comprend plusieurs éléments techniques – bosses, portes de slalom, virages en épingle – pour relever le niveau de difficulté.

En quoi consiste l'épreuve ?

Les concurrents utilisent la technique libre et partent toutes les 10 à 30 secondes pour un contre-la-montre individuel. Les 30 plus rapides accèdent aux demi-finales pour lesquelles ils sont répartis en trois groupes de dix. Les deux premiers de chaque groupe plus les quatre plus rapides tous groupes confondus disputent la finale pour laquelle les dix participants prennent le départ tous ensemble.

Qui a remporté l'épreuve à Lillehammer ?

Chez les femmes, la Suédoise Moa Lundgren s'est imposée facilement face à sa compatriote Johanna Hagström et à la Française Laura Chamiot-Maitral. Dans l'épreuve masculine, le Sud-Coréen Magnus Kim a dominé ses concurrents, remportant l'or devant le Norvégien Thomas Helland Larsen et le Finlandais Lauri Manilla.

Qu'en ont pensé les athlètes ?

Après avoir décroché sa médaille d'or, Moa Lundgren a déclaré : "C'est une épreuve vraiment sympa parce que c'est nouveau, différent, sinon on ne fait que skier dans la forêt. Là, on fait quelque chose de plus amusant, on skie, on saute."

Pourrait-on voir cette épreuve au niveau senior ?

L'épreuve a rencontré un tel succès à Lillehammer qu'il est question de l'ajouter au circuit de Coupe du monde de la FIS. "Des pays comme la Suisse, la France, l'Allemagne et le Canada commencent à s'intéresser au cross en ski de fond", a expliqué l'année dernière le président du comité de la FIS en charge du ski de fond, Vegard Ulvang. "Ils pensent que c'est un bon moyen de se familiariser avec la technique du ski de fond et il y aura très certainement une proposition pour inscrire cette épreuve, sous une forme ou une autre, au programme de la Coupe du monde."


back to top En