skip to content
Tormod Knutsen IOC
Date
03 févr. 1964
Tags
Innsbruck 1964 , Actu CIO , Combiné nordique , Norvège

Tormod Knutsen : quelle est longue la route vers l’or olympique


A tout juste 17 ans, en 1949, Tormod Knutsen a déjà l’honneur d’être en photo dans la presse norvégienne. Il remporte en effet le championnat national des jeunes de saut à ski à Trondheim. Deux ans plus tard, il gagne dans le même sport dans la catégorie supérieure, les juniors. Puis il se tourne vers le combiné nordique où il obtient des résultats significatifs au plan national. Tormod rêve de gloire olympique. La route sera longue…

En 1956, il est remplaçant dans l’équipe de Norvège qui dispute les Jeux de Cortina d’Ampezzo. Mais l’un des titulaires, Gunder Gundersen (qui sera plus tard l’inventeur de la formule de conversion des résultats en combiné nordique qui porte son nom), se blesse au bras juste avant la compétition et le jeune Tormod participe à son premier combiné nordique aux Jeux d’hiver. Il obtient un résultat très honorable : 6e de l’épreuve gagnée par son compatriote Sverre Sternersen.

En 1960 à Squaw Valley, Tormod Knutsen peut logiquement viser la médaille d’or : il est en effet double champion de Norvège en titre (1959 et 1960) et s’est imposé en 1958 dans le fameux festival de ski d’Holmenkollen. Pourtant, et à la surprise générale, il est dominé en ski de fond par le spécialiste du saut allemand Georg Thoma et se contente de la médaille d’argent.

Dedication Pays Off For Determined Knutsen Inside 01 IOC

Sur la route des Jeux d’Innsbruck, Tormod Knutsen continue à accumuler les bons résultats au niveau international tout en attendant d’obtenir enfin une grande victoire. Ainsi, il termine au pied du podium (4e) du K90 + 15km lors des championnats du monde FIS de Zakopane en février 1962. Ce même hiver, l’encadrement du combiné nordique norvégien est confié à Sverre Sternersen (entraîneur national) et à Gunder Gundersen, (chef d’équipe), et Knutsen arrive particulièrement affûté pour disputer ses troisièmes Jeux d’hiver à l’âge de 32 ans.

Le 2 février 1964 sur le tremplin « normal » de Seefeld, il prend la 2e place du concours de saut avec ses deux meilleurs bonds à 74,0 m et 72,0 m pour totaliser 238,9 points, non loin du premier qui n’est autre que le tenant du titre Georg Thoma (241,10 points). Knutsen s’élance le lendemain pour le 15 km de ski de fond avec 12 secondes à rattraper sur le champion allemand.

Dossard No 25 sur le dos, Tormod Knutsen se montre particulièrement rapide sur les skis, dépassant plusieurs concurrents partis avant lui. Il boucle le parcours en 50’58’’6, 4e temps à l’arrivée, alors que Thoma est en difficulté, tombe deux fois, et lui concède 1’33’’ (52:31.2) avec le 10e temps. Le Soviétique Nikolay Kiselyov, 3e du saut, et 8e temps en ski de fond (51’49’’1) le relègue même de justesse à la 3e place. Le plus rapide sur les 15km est le Suisse Alois Kälin (49’12’’8), mais seulement 28e du concours de saut, il ne fait que remonter jusqu’à la 12e place finale.

Avec un total de 469,28 points, Tormod Knutsen remporte donc une belle et large victoire, devant Kiselyov (453,04 points) et Thoma (452,88 points). Après avoir réalisé son rêve, et après avoir vu Thoma prendre sa revanche la même année en remportant le festival d’Holmenkollen où il se classe 6e, Tormod Knutsen met fin à sa carrière sportive. Il est le dernier champion olympique norvégien de combiné nordique et même le dernier médaillé durant les 20 années et cinq Jeux d’hiver suivants.

back to top En