skip to content
IOC

Tomba entre dans l’histoire en conservant son titre

Le slalom géant d’Albertville a enregistré un nombre record de participants, puisque la liste de départ comptait plus de 130 skieurs. Aucune épreuve des Jeux d’hiver n’en a jamais attiré davantage. Pourtant, seul un petit nombre d’entre eux avait une chance réaliste de s’imposer, et parmi eux, le tenant du titre, l’Italien Alberto Tomba.

Dans les annales olympiques, aucun skieur alpin n’a réussi à gagner deux fois la même épreuve. Quatre ans plus tôt, Tomba a décroché la médaille d’or au prix d’un ski agressif et intrépide, et il semble avoir passé les deux années suivantes à fêter l’événement. Sa forme s’est nettement émoussée, et après avoir constaté les dégâts sans broncher, la Fédération italienne de ski s’est enfin décidée à prendre les choses en mains. Elle lui a assigné une nouvelle équipe d’entraîneurs chargée de travailler sur son physique, sa tactique et sa préparation.

Cela s’avère payant. Lorsque Tomba arrive à Albertville, il a renoué avec le succès sur le circuit de la Coupe du monde et a repris place parmi les favoris pour l’or olympique. Mais dans la station savoyarde, il doit se frotter à d’autres skieurs en jambes dont Marc Girardelli, un Autrichien résidant en Suisse et qui représente le Luxembourg.

Le premier à s’installer aux commandes de la course est le Norvégien Kjetil André Aamodt, mais par la suite, Tomba skie deux dixièmes plus rapidement et le dépasse. Girardelli concède 13 centièmes à l’Italien pour pointer au second rang à l’issue de la première manche, laissant au champion sortant une avance bienvenue, mais loin d’être confortable.

Lors de la deuxième manche, disputée dans l’ordre inverse du classement, Girardelli réalise à nouveau un excellent parcours en franchissant la ligne en 1’02’’60. Tout en sachant qu’il n’aura pas la tâche facile, Tomba est persuadé qu’il peut améliorer ce chrono.

IOC
Le tenant du titre démarre pourtant de façon catastrophique. Sur la première moitié du tracé, il ne peut pas rivaliser avec la vitesse de Girardelli et la médaille d’or semble devoir lui échapper. C’est alors que l’Italien enclenche en quelque sorte la surmultipliée et attaque sur le bas du parcours, gagnant en vitesse et grignotant l’avance de Girardelli. Lorsqu’il franchit la ligne d’arrivée, Tomba ne sait absolument pas s’il a remporté la médaille d’or, jusqu’à ce qu’il entende ses supporters laisser libre cours à leur joie.
back to top En