skip to content
Date
23 janv. 2015
Tags
Tokyo 2020 , Actu CIO

Tokyo 2020 met sur pied un projet spécialement conçu pour les jeunes athlètes

Le comité d'organisation des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo (Tokyo 2020) a annoncé à l'issue de la dernière réunion en date de sa commission des athlètes qu'il envisageait de créer un projet pour les jeunes athlètes en vue de 2020. Ce projet encouragera les jeunes athlètes à se fixer comme principal objectif les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. Il vise également à inciter les jeunes athlètes à s'impliquer davantage dans la société en participant  à un large éventail d'activités.


Au terme de la réunion de la commission, le directeur des sports de Tokyo 2020, Koji Murofushi, a déclaré à cet égard : "Les plans de Tokyo 2020 afin de faire passer les athlètes en premier et d'adopter une approche centrée sur les athlètes sont très bien partis. Parmi les priorités actuelles que nous nous sommes fixées, citons les jeunes athlètes japonais. Nous avons en effet décidé de créer un nouveau projet baptisé "jeunes athlètes 2020" que j'aurais l'honneur de diriger". 

Et de poursuivre : "Nous avons pour ambition d'inciter les jeunes athlètes à se fixer les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo comme objectif, et partant, nous espérons que le projet leur permettra de donner le meilleur d'eux-mêmes tout en acquérant une plus grande ouverture d'esprit. L'une des recommandations adoptées dans le cadre de l'Agenda olympique 2020 défend un engagement social accru des athlètes. Notre projet a pour but d'encourager les athlètes à s'investir davantage dans la société, à augmenter les échanges au sein des communautés locales et à participer activement à un large éventail d'activités, notamment aux efforts de reconstruction dans les zones touchées par une catastrophe. Nous espérons que ces efforts seront une source d'inspiration pour tout un chacun, quel que soit son âge, et qu'ils témoigneront du pouvoir du sport comme vecteur de changement."

"Mon rôle consiste à instaurer un dialogue avec la jeune génération, à distiller enthousiasme et passion et à inciter ces jeunes à contribuer à l'établissement d'un monde juste, équitable et ouvert à tous – un monde qui aurait comme moteur le pouvoir du sport."
"Nous pensons que l'autonomisation de la prochaine génération d'athlètes dans le cadre de ce projet "jeunes athlètes 2020" sera l'un des plus grands legs des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo."

back to top