skip to content
Tokyo 2020

Tokyo 2020 : du beau monde en lice pour une épreuve test de voile exaltante !

La plupart des plus grands régatiers du monde s'étaient donné rendez-vous au Japon pour l'épreuve test de voile, qui a toujours été une excellente répétition générale pour ceux qui monteront finalement sur le podium.

L'épreuve test de voile de Tokyo 2020 s'est déroulée par temps chaud et humide dans le port de plaisance d'Enoshima du 17 au 22 août. Réunissant des navigateurs d'exception, la compétition a permis de se faire une idée plus précise de ceux qui pourraient participer à la course aux médailles l'été prochain.

Cinq finales étaient au programme le mercredi 21 août (49er, 49erFX, Nacra et RS:X – hommes et femmes) et cinq autres le 22 (470 – hommes et femmes, Laser, Laser Radial et Finn). Sous la bannière "Ready Steady Tokyo" ("À vos marques, prêts, Tokyo"), les embarcations ont emprunté les mêmes parcours que ceux des Jeux Olympiques.

Competing under the “Ready Steady Tokyo” banner, the vessels followed the same courses that will be used for the Olympic Games.

Parmi les 363 navigateurs en lice, 30 étaient des médaillés des Jeux de Rio 2016 (dont six champions olympiques) et 11 de Londres 2012. Dernièrement, les épreuves tests de voile se sont révélées être des indicateurs relativement fiables pour ce qui est des médailles olympiques : 13 médaillés de l'épreuve test de Rio 2016 ont fini parmi les trois premiers lors de ces Jeux et 18 médaillés de l'épreuve test de Londres étaient montés sur le podium en 2012.

Getty Images

Les championnes olympiques brésiliennes Martine Soffiatti Grael et Kahena Kunze se sont imposées dans le skiff femmes (49erFX). Ce fut une course ô combien passionnante, avec des revirements de situation pour les trois places du podium jusqu'à la fin de la régate.

"Nous avons réussi à grignoter du temps dans chaque manche et la dernière nous a permis de remporter l'or", a confié Kahena Kunze. "Notre objectif était juste d'être présentes, de nous imprégner de la course et de nous habituer au climat et à l'humidité."

Les Néo-Zélandais Peter Burling et Blair Tuke – médaillés d'or à Rio en 2016 – ont remporté le titre en 49er. "Cette régate, de par son statut d'épreuve test olympique, est une compétition importante, une compétition où l'on veut obtenir de bons résultats", a déclaré Peter Burling.

"C'est le seul véritable entraînement que nous ayons à la bonne période de l'année et où tout est identique ou presque à ce que nous pourrons trouver l'année prochaine. C'est agréable de remporter la victoire ici."

La Chine a fini première dans les deux épreuves de planche à voile (RS:X). Gao Mengfan est monté sur la plus haute marche du podium chez les hommes, tandis que Lu Yunxiu a décroché l'or chez les femmes après avoir fait la course en tête toute la semaine, la championne olympique en titre, la Française Charline Picon, devant pour sa part se contenter de l'argent. Les Italiens Ruggero Tita et Caterina Marianna Banti ont remporté quant à eux la compétition de Nacra 17.

Getty Images

Des vents faibles ont empêché la tenue des courses dans quatre catégories lors de la sixième et dernière journée de compétition. Seules la course féminine en 470 pour la médaille a pu avoir lieu, course que les Françaises Camille Lecointre et Aloïse Retornaz ont remportée.

"Nous sommes vraiment heureuses d'avoir gagné ici un an avant les Jeux Olympiques", a déclaré Camille Lecointre. "Il y avait pas mal de pression pour cette course avec une remise de médaille à la clé, mais très vite, nous avons pris l'avantage et nous avons pu respirer un peu plus."

Getty Images

La course en Laser Radial avec remise de médaille n'a finalement pas eu lieu, ce qui signifie que la Belge Emma Plasschaert, propulsée leader du jour au lendemain, a devancé la championne olympique néerlandaise Marit Bouwmeester pour le titre.

"Je suis vraiment ravie", a confié Emma Plasschaert. Et d'ajouter : "Nous travaillons pour cette épreuve depuis un an, donc c'est bien de savoir que nous sommes sur la bonne voie."

Il n'y a pas eu non plus de course le dernier jour en Laser masculin, ce qui signifie que le Suédois Jesper Stalheim a battu l'Australien Tom Burton, médaillé d'or à Rio en 2016, et décroché la première place.

Getty Images

Les Australiens Mat Belcher et Will Ryan, médaillés d'argent à Rio en 2016, ont quant à eux remporté l'épreuve 470 messieurs. "C'est toujours très difficile d'être capable de réaliser une bonne performance sur les eaux olympiques", a déclaré Mat Belcher.

Et de poursuivre : "Nous profitons des conditions ici. Cette semaine a été différente des Mondiaux, et chaque jour que nous passons ici pendant cette période sera précieux à long terme."

Le Hongrois Zsombor Berecz a pour sa part décroché l'or dans la catégorie Finn. "C'est super de gagner n'importe quelle régate, mais l'épreuve test est spéciale", a indiqué le champion du monde 2018.

Getty Images

"Nous avons beaucoup de travail qui nous attend, mais je dirais que si nous ne faisons pas d'erreurs au cours de l'année à venir et que tout se déroule comme prévu, je serai heureux et préparé pour les Jeux."

L'événement a aidé World Sailing, la Fédération mondiale de voile, et le comité d'organisation de Tokyo 2020 à mettre la dernière main à leur planification pour les Jeux Olympiques – des officiels et des volontaires aux opérations médias, en passant par la technologie de notation. Cette épreuve test a par ailleurs permis à l'équipe en charge de la gestion des courses de tester l'aire de compétition.

back to top En