skip to content
Date
29 janv. 2016
Tags
Tokyo 2020 , Actu CIO

Tokyo 2020 dévoile ses plans pour des Jeux durables et à impact minimal

Le 29 janvier, le comité d’organisation de Tokyo 2020 a confirmé qu’il était prêt à livrer des Jeux durables et à impact minimal en dévoilant son Plan de développement durable de haut niveau et ses Principes fondamentaux pour le code d’approvisionnement durable.


« Parmi les recommandations adoptées dans l’Agenda olympique 2020 figure le thème important du développement durable. Tokyo 2020 a également hissé la durabilité au rang de ses priorités premières et inclura donc le développement durable dans tous les domaines des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020 », a indiqué Takeo Tanaka, directeur principal du développement durable de Tokyo 2020. « En outre, nous avons incorporé plusieurs valeurs typiquement japonaises à nos plans, notamment le concept de Mottainai, un genre d’état d’esprit anti-gaspillage. »

Le Plan de développement durable de haut niveau est un cadre qui dessine les contours de l’approche de base visant à garantir le développement durable lors des préparatifs et des opérations des Jeux. Tokyo 2020 a pour ambition de finaliser son plan de développement durable avant la fin 2016 et d’obtenir la norme internationale ISO 20121 pour la gestion du développement durable d’un événement.

Les Principes fondamentaux pour le code d’approvisionnement durable garantiront que l’approvisionnement durable de biens et services a été jugé essentiel à la livraison aboutie des Jeux de Tokyo 2020, via une prise en compte totale de la rationalité économique, de l’impartialité et de l’équité.

Ces deux documents fournissent ensemble un cadre pour garantir le développement durable dès la phase de planification, mais il existe de nombreux autres moyens de favoriser le développement en recueillant les idées, les opinions et des informations auprès de divers partenaires de la livraison, tels que le gouvernement métropolitain de Tokyo, le gouvernement national, des entités privées, et des ONG et organisations à but non lucratif (OBNL).

 

back to top En