skip to content
Tokyo 2020
Tokyo 2020

Tokyo 2020 annonce des progrès dans le domaine de la durabilité

Du recyclage des appareils électroniques en médailles olympiques à la réduction et à la compensation des émissions de dioxyde de carbone, sans oublier la promotion des droits de l'homme, le rapport d'étape de Tokyo 2020 en matière de durabilité souligne les progrès considérables réalisés dans l'exécution de son Plan de durabilité.


La deuxième mouture du Plan de durabilité a été publiée en juin 2018 sous le principe directeur "Be better, together – For the planet and the people" ("Être mieux ensemble – pour la planète et la population"). Le rapport d'étape fait état des réalisations à ce jour dans les domaines du changement climatique, de la gestion des ressources, de l'environnement et de la biodiversité, des droits de l'homme, du travail et des pratiques commerciales équitables, ainsi que de la participation, de la coopération et de la communication. Il a été publié conformément aux indicateurs de base des normes de la Global Reporting Initiative (GRI) – un ensemble de normes internationales régissant les rapports en matière de durabilité.

Ainsi que l'a déclaré Toshiro Muto, directeur général de Tokyo 2020 : "À un an et quatre mois de l'ouverture des Jeux, l'année 2019 verra Tokyo 2020 subir un changement radical à mesure que nous passerons de la phase de planification à la phase opérationnelle, ce qui se traduira par un recentrage sur les sites de compétition des Jeux. Cette année sera extrêmement importante s'agissant de nos efforts visant à garantir que la durabilité soit dûment prise en compte. Tous les membres de Tokyo 2020 travailleront de concert pour sensibiliser davantage aux rôles de chacun et veiller à ce que la durabilité soit intégrée dans toutes nos activités à l'horizon 2020 et au-delà".

Tokyo 2020

Les principales activités et réalisations à ce jour sont les suivantes :

  • Le projet de médailles de Tokyo 2020, lequel a pour but de produire les médailles olympiques et paralympiques à partir d'appareils électroniques recyclés, est sur le point d'atteindre son objectif. En octobre 2018, 47 488 tonnes d'appareils mis au rebut et plus de cinq millions de téléphones portables usagés avaient été collectés, 93,7 % de la quantité ciblée d'or, 85,4 % de la quantité ciblée d'argent et 100 % de la quantité ciblée de bronze ayant déjà été obtenus. Le projet a suscité un vif intérêt de la part du public au Japon et à l'échelle internationale. Plus de 18 000 bacs de collecte ont été installés dans tout le pays, et près de 90 % des autorités locales du Japon y ont participé. La fin de la collecte est prévue le 31 mars 2019.
  • Soixante-trois municipalités du Japon ont participé à l'Opération BATON – Building Athletes’ village with Timber Of the Nation (construire le village olympique avec le bois local). Le projet a en effet pour ambition de construire la place du village en utilisant du bois japonais provenant d'une source durable donné par les autorités à travers le Japon. Après les Jeux, le bois sera restitué aux communautés locales pour être réutilisé par exemple comme bancs publics ou dans les bâtiments scolaires.
  • Un programme de compensation carbone a été mis en place pour compenser les émissions inévitables de dioxyde de carbone, en collaboration avec le gouvernement métropolitain de Tokyo. Tokyo 2020 encourage également la participation des citoyens aux activités visant à réduire et à compenser leurs émissions de CO2. En décembre 2018, le comité d'organisation (COJO) de Tokyo 2020 était l'un des premiers signataires de l'initiative des Nations Unies "Le sport au service de l'action climatique", pour laquelle le CIO a joué un rôle moteur. Pour rappel, cette initiative entend piloter la lutte contre les changements climatiques au sein de la communauté sportive.
  • Outre un Code pour des achats durables, qui régit l'approvisionnement global pour les Jeux de Tokyo 2020, des critères supplémentaires pour l'approvisionnement en papier et en huile de palme ont été établis en 2018 afin de garantir des achats durables. Un mécanisme de réclamation a également été mis en place pour traiter les rapports de non-conformité et renforcer l'efficacité globale du Code.
  • Le COJO de Tokyo 2020 a également encouragé la réutilisation et le recyclage des biens acquis, fixé des règles pour leur gestion et leur élimination et amélioré le processus d'achat des marchandises grâce à des dispositifs tels que le crédit-bail.
  • Dans le cadre de sa collaboration avec l'Organisation internationale du Travail (OIT) et les Nations Unies, le COJO de Tokyo 2020 appuie les initiatives collectives visant à favoriser la réalisation des objectifs de développement durable fixés par l'ONU. À titre d'exemple, le Forum sur la durabilité organisé conjointement par Tokyo 2020 et l'OIT en octobre 2018 a permis de discuter de la gestion de la chaîne d'approvisionnement et de la diligence raisonnable en matière de droits de l'homme avec des entreprises partenaires, tout en encourageant ces dernières à promouvoir des pratiques de travail responsables.
  • Des mesures favorisant les économies d'énergie ont été adoptées et des énergies renouvelables sont utilisées sur les nouveaux sites permanents actuellement en construction.
  • Afin d'assurer le respect des droits de l'homme dans tous les secteurs de la préparation et de la livraison des Jeux, Tokyo 2020 a organisé, à l'intention de son personnel, des campagnes de sensibilisation et des activités de formation à la diversité et à l'intégration. Le COJO a également mis en œuvre sa propre stratégie en matière de diversité et d'intégration.

"Nous sommes heureux de constater que la durabilité occupe une place centrale dans l'organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et qu'autant de progrès ont d'ores et déjà été accomplis pour faire des engagements pris une réalité", a confié Michelle Lemaitre, responsable de la durabilité au CIO. "Les initiatives lancées par Tokyo 2020 couvrent de multiples aspects de la durabilité et font preuve d'innovation et de créativité. Nous nous réjouissons à la perspective de poursuivre notre coopération avec le comité d'organisation afin que les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 soient un événement véritablement durable, conformément aux recommandations de l'Agenda olympique 2020."

Tokyo 2020

Dans le droit fil de l'Agenda olympique 2020 – la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique, le CIO œuvre de concert avec les comités d'organisation pour que les principes de durabilité soient inclus dans tous les secteurs de la planification et de l'organisation des Jeux Olympiques. Aussi travaille-t-il en étroite collaboration avec le comité d'organisation de Tokyo 2020, lui donnant des conseils et lui proposant des outils et des mécanismes pour l'aider à mettre en œuvre son Plan de durabilité.

Consultez le rapport d'étape ici.

En savoir plus sur l'action du CIO dans le domaine de la durabilité

back to top En