skip to content
Date
30 juil. 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO , Sports équestres

Todd en lice pour un triplé inédit - Londres 2012 - Sports équestres

Aujourd’hui, Mark Todd a fait une belle démonstration de ses qualités de cavalier au Greenwich Park, et reste en course pour une troisième médaille d’or olympique individuelle.

Le Néo-Zélandais de 56 ans est troisième avant l’épreuve de saut d’obstacles demain, décisive pour la médaille.

Mais il est à seulement 0,2 point de pénalité des co-leaders l’Allemande Klimke et la Suédoise Sara Algottson Ostholt.

Todd, qui avait été désigné cavalier du XXième siècle par l’instance dirigeante d’équitation, a remporté son second titre olympique aux Jeux de Séoul, il y a 24 ans.

Cependant, aucun cavalier n’a jamais remporté trois titres dans l’histoire des Jeux, et c’est la récompense qu’il pourrait décrocher demain.

Todd expliqua qu’il avait du faire face à un problème de rênes défaites dès le début du parcours de cross sur son cheval NZB Campino, mais il termina avec une pénalité de temps de seulement 0,4 point.

« Je n’ai pas réalisé un parcours régulier – certains moments étaient assez rudes » dit Todd « Mes rênes se sont totalement défaites vers le sixième obstacle ».

« C’était beaucoup en demander à un cheval comme le mien d’aller aussi vite sur ce tracé, qui n’était certainement pas le tracé idéal pour un cheval si grand avec une longue foulée. »

« Je savais que je n’avais qu’à le pousser et lui donner les indications, et il répondait présent. Je suis vraiment content de mon cheval »

Tout comme Todd, Klimke, 44 ans est habituée à jouer la victoire dans une compétition olympique.

Elle a gagné la médaille d’or par équipe il y a quatre ans, et était cinquième à l’individuel, elle a aussi été dans l’équipe allemande championne du monde et d’Europe.

Elle pourrait terminer avec l’or aux épreuves par équipe et en individuel à Greenwich, un exploit qui n’a pas été réalisé depuis l’Anglais Richard Meade, il y a 40 ans à Munich.

« Je savais que le parcours était très relevé, je suis si contente de mon formidable cheval (FRH Butts Abraxxas) » , dit-elle.

« Il m’a rendu la tâche facile. Il a fait la même chose il y a quatre ans à Hong Kong, j’ai vraiment de la chance de l’avoir. »

Algotsson Ostholt a égalé le parcours sans faute de Klimke, tout comme en dressage ce weekend.

« Le parcours était bien meilleur que ce que je pensais » dit-elle. « Nous étions vraiment fluides au début, mais nous avons tous les deux perdu nos chausses par la suite. »

« J’avais fait le parcours six fois en reconnaissance, et ça m’a vraiment aidée. Tu dois faire le parcours comme tu ferais une course de voiture. »

En embuscade, le champion du monde et d’Europe Michael Jung, qui est un excellent sauteur, pourrait remporter demain l’or si le trio de tête commet un écart.

back to top