skip to content
Date
04 oct. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Tir dames à Nanjing : des compétitions indécises jusqu’au bout !

Dans les deux compétitions féminines de tir à Nanjing, la Polonaise Agata Nowak (pistolet) et la Suissesse Sarah Hornung (carabine) ont dû lutter jusqu’à la dernière balle pour arracher la victoire. Le grand calme dont elles ont su faire preuve dans un environnement inédit pourra leur servir de référence pour la suite de leurs carrières…


Agata Nowak garde son calme pour remporter l’or au pistolet

Ce dimanche 17 août, au premier jour des compétitions à Nanjing, le public a rugi quand la Polonaise Agata Nowak a tiré sa dernière balle pour obtenir le score presque parfait de 10.7, mais la compétition féminine du pistolet à air comprimé à 10m n’était pas encore terminée! 

La Russe Margarita Lomova était la dernière à tirer dans chaque manche, il lui restait donc encore une chance de remporter l’or des JOJ de Nanjing. Toutes les autres concurrentes avaient été éliminées. Lomova a alors produit son plus mauvais tir de la finale, un 7.7 qui lui a toutefois permis de remporter la médaille d’argent avec un score cumulé de 194.4. La Coréenne Minjing Kim obtenant pour sa part un score de 175.4 pour prendre la médaille de bronze.

C’était la toute première compétition de tir en musique, et les encouragements du public étaient autorisés durant l’épreuve selon les règles modifiées par la Fédération Internationale de Tir après les Jeux Olympiques de Londres 2012.  Nowak a expliqué qu’elle ignorait comment elle avait surmonté la pression. « Mon cœur battait la chamade, je n’ai pas de mots pour décrire ça » a-t-elle expliqué. « Mais nous devons apprendre à tirer dans ce bruit.»

Nowak a dû remporter un barrage pour prendre la dernière place disponible en finale, où elle a commencé très fort avec quatre de ses six premiers tirs au-dessus de 10, puis un parfait 10.9 lors de sa 16ème tentative sur le chemin de son score final de 196.9.

« Je ne m’attendais pas à passer de la huitième place en qualifications à la première en finale, » a expliqué la jeune championne polonaise. Lomova a pour sa part fait preuve de consistance durant toute la compétition. Sur des 12 premiers tirs, seuls trois étaient en dessous de 10. Ce n’est qu’à la toute fin qu’elle a perdu sa concentration, obtenant un 9.7 puis un 7.7 pour rétrograder à la deuxième place.

« J’ai pensé que mon tir à 9.7 en finale allait être suffisant, mais le tir suivant de Nowak était un 10.7 » a expliqué Lomova. « 10.9 est le meilleur score que je puisse réaliser, et c’est ce que je devais faire sur mon dernier tir. »  Bien qu’elle ait perdu la première place, et la médaille d’or sur le dernier tir, Lomova était ravie de sa médaille d’argent. « Je me suis entraînée très dur pour cela. Je tire tout le temps. Remporter l’argent, c’est incroyable.»

Le rush final de Sarah Hornung à la carabine

La Suissesse Sarah Hornung a terminé sa compétition sur un quasi sans faute pour arracher une médaille d’or extrêmement disputée dans l’épreuve de la carabine à air comprimé à 10 m, sur la stand de tir de Fangshan, mardi 19 août.

Après son troisième tir, Hornung n’est plus descendue en dessous de 10, totalisant 207,8 points pour coiffer Martina Lindsay Veloso (SIN), créditée, quant à elle, de 207,2 pts. Seulement 0,7 point séparait les deux concurrentes à l’entame de l’ultime tir, mais Sarah Hornung a conservé son calme et tiré un 10,5, ne laissant aucune chance à Veloso de combler son handicap.

La Suissesse de 18 ans a déclaré qu’elle avait essayé d'oublier la clameur du public et la pression exercée par sa rivale, auteure d'une remontée spectaculaire au classement dans la perspective du podium. « Je savais qu’il y avait une médaille au bout, mais je ne savais pas laquelle. Je savais juste qu’en tirant à nouveau, je l’atteindrais », a indiqué Sarah Hornung. « J’ai fait le vide complet. Je n’entendais plus ni les autres ni le speaker. J’ai simplement fait ce que j'avais à faire. »

Âgée de 14 ans, Martina Lindsay Veloso est parvenue à dépasser l’Allemande Julia Budde, la future médaillée de bronze, en tirant une série de 10,5 et 10,8 lors des 17e et 18e tirs. Budde, 18 ans, a commis une petite erreur en touchant un 9,8, ce qui a suffi à la reléguer au 3e rang et à relancer la Singapourienne dans la course à l’or.

Au départ de la compétition, Martina Lindsay Veloso était l’une des favorites après ses succès de 2014 dans la Coupe du monde de Munich, en Allemagne, et aux 7es Championnats d’Asie au Koweït. « Après avoir gagné ces autres médailles, je devais remettre les compteurs à zéro et oublier ces titres », a déclaré la Singapourienne. « Il fallait vraiment que je me concentre sur cette compétition et que je ne pense à rien d’autre. »

Du 13e au 17e tir, cependant, c’est Julia Budde qui est apparue intouchable, forte d’une remarquable régularité ponctuée par un 10,9 parfait au 16e tir. « Mon cœur s’est accéléré », a-t-elle confié. « Ce n’est pas si souvent que je touche un 10,9. »

Julia Budde a ajouté que cette médaille de bronze constituait le meilleur résultat de sa carrière, tandis que Sarah Hornung a  pour sa part déclaré qu’elle chérirait sa médaille d’or durant des années : « C’est génial ! Je ne m’attendais pas à un tel succès. »

back to top