skip to content
Date
15 août 2004
Tags
Actu CIO

Tir à l’arc dans un site historique


A partir d’aujourd’hui les archers ont la chance unique de concourir dans le stade Panathinaïko qui accueillit les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne et fut construit sur les ruines d’un stade antique datant de 329 av. J-C.




" Kallimarmaro "
Connu sous le nom de " Kallimarmaro ", signifiant “en beau marbre”, le stade Panathinaïko est riche d’une longue histoire s’ouvrant à l’époque classique. Des documents historiques indiquent qu’un stade était déjà construit à cet emplacement en 329 av. J.-C. sous Lycurgue, élève de Platon. Il fut détruit au Moyen Âge et ses matériaux furent réutilisés. Les dons généreux du mécène grec Georges Averoff permirent sa reconstruction.




Premiers Jeux modernes
Il accueillit en 1896 les premiers Jeux modernes. Sur ses 48 rangées de sièges prirent place alors 45 000 spectateurs. Le fait d’avoir pu amener, travailler et poser ces gros blocs de marbre est, encore aujourd'hui, considéré comme un exploit en termes de construction. La technique de construction particulière des rangs courbes, assurant au public une meilleure vision, est digne d’admiration.




Propylées
En 1906, furent ajoutés au devant du stade les Propylées, entrée formée de colonnes corinthiennes. Ils furent enlevés en 1952. La cérémonie d’ouverture des Championnats du monde d’athlétisme qui se déroula en 1997 au stade Panathinaïko, fut un véritable succès.




En savoir plus sur Athènes 2004




Site officiel d'Athènes 2004
Tags Actu CIO
back to top