skip to content
Thorleif Haug IOC
Date
04 févr. 1924
Tags
Chamonix 1924 , Ski de fond , Combiné nordique , Norvège , Actu CIO

Thorleif Haug écrit sa légende au pied du Mont-Blanc

Légendaire. Ce terme s’applique parfaitement au Norvégien Thorleif Haug, toujours vénéré dans son pays au XXIe siècle, avec des rues à son nom, une statue de bronze érigée dans la ville de Drammen, des pistes de ski de fond, des épreuves sportives… Il doit notamment ce statut à sa domination totale des épreuves à ski de Chamonix 1924, c’est à dire les deux distances au programme dont l’épreuve reine sur 50km, et le combiné nordique. Sans oublier le saut dont il prendra la 4e place !

Contrairement au programme actuel des Jeux d’hiver, où les 50km en ski de fond sont disputés le jour de la cérémonie de clôture et sont la dernière épreuve individuelle, l’épreuve « Grand Fond » à Chamonix est la toute première course, disputée le 30 janvier 1924. Ce jour-là, la compétition compte 33 partants représentant onze nations. Ils s’élancent de minute en minute sur un parcours qui part du Stade Olympique, traverse la vallée jusqu’à Argentière, au pied de l’Aiguille Verte, et revient au point de départ, avec un dénivellement d’environ 820m.

De nombreux spectateurs sont postés tout du long, ainsi que quatorze points de contrôle reliés par une ligne téléphonique spéciale. Thorleif Haug s’élance en 23e position avant d’être le troisième concurrent à franchir la ligne d’arrivée. Il a donc dépassé en chemin vingt skieurs ! Haug s’impose en 3h44:32 avec deux et trois minutes d’avance sur ses compatriotes Thoralf Strømstad et Johan Grøttumsbråten pour un triplé norvégien.
IOC

Le 2 février, les 18km sont à la fois la deuxième distance au programme et l’épreuve de fond du combiné nordique, le saut étant disputé après la course, à l’inverse à ce qui se fait depuis les années 1950. Thorleif Haug réalise un nouveau festival, 34e concurrent à s’élancer, et huitième à revenir dans le stade, soit cette fois 26 participants à la course avalés sur le parcours. En 1h14:31.4 il devance de plus d’une minute le médaillé de bronze du 50km Johan Grøttumsbråten alors que le Finlandais Tapani Niku évite un nouveau triplé norvégien en s’intercalant à la troisième place à deux minutes.

Le 4 février, dernier jour des épreuves à Chamonix, les « combinés » sautent avant les concurrents de la compétition de « grand saut » proprement dite qui sera remportée par Jacob Tullin Thams. Haug, lui, fort de ses 20,000 points engrangés sur le 18km, saute à 44m, se voit accorder 17,291 points de style, et remporte la compétition avec un total de 18,906 points devant ses compatriotes Strømstad, Grøttumsbråten et Harald Økern qui ont sauté plus loin mais avaient pris trop de retard en fond. Quatre Norvégiens aux quatre premières places.

Haug sera également, dans un premier temps, déclaré médaillé de bronze de la compétition de saut disputée le même jour, mais on constatera des années plus tard des erreurs dans la notation et cette médaille reviendra officiellement à l’Américain Anders Haugen.

back to top En