skip to content
OIC/IOS
Buenos Aires 2018

La France au sommet après la chute des têtes de série

Le médaillé d'or du simple messieurs Hugo Gaston est pour beaucoup dans le total de quatre podiums pour la France, nation dominante du tennis aux JOJ de Buenos Aires 2018. La Slovène Kaya Juvan a remporté deux titres, tandis que l'Argentin Facundo Díaz Acosta s'est illustré avec l'or dans le double messieurs et l'argent en simple.

IOC/OIS

Les têtes de série des simples messieurs et dames ayant perdu pied dès les premiers tours, d'autres jeunes champions ont eu l'occasion de se faire un nom. Le Français Hugo Gaston est le premier à en avoir pleinement profité, quittant les courts de terre battue avec trois médailles.

Première médaille remportée : l’or, après sa victoire en deux sets (6-4, 7-5) sur l'Argentin Facundo Díaz Acosta lors de la finale du simple messieurs. La première médaille olympique en tennis pour la France depuis le bronze d’Arnaud Di Pasquale aux Jeux de Sydney 2000.

IOC/OIS

Hugo Gaston a également décroché le bronze en double masculin avec Clément Tabur et en double mixte en compagnie de Clara Burel. Cette dernière s'est adjugé la médaille d’argent du simple dames (battue en finale par la Slovène Kaya Juvan, 7-5, 6-4), portant le nombre de médailles de la France à quatre.

"Ce tournoi est pour moi le plus grand de tous", a déclaré Hugo Gaston, tête de série n°3 et porte-drapeau de la France à la cérémonie d'ouverture. "Je pense que ce sera l'un des meilleurs souvenirs de ma vie."

IOC/OIS

Le tournoi de tennis des JOJ de 2018 restera également longtemps gravé dans la mémoire de Facundo Díaz Acosta, qui a fait équipe avec son compatriote Sebastián Báez pour remporter la médaille d’or en double masculin après une victoire en finale sur la paire bulgaro-australienne Adrian Andreev-Rinky Hijikata 6-4, 6-4. Sebastián Báez, l'un des favoris pour la médaille d’or en simple messieurs, a été sorti dès le troisième tour du tournoi, tandis que la tête de série n° 1, Chun Hsin Tseng de Chinese Taipei, a été éliminée au même stade par Facundo Díaz Acosta, tête de série n° 8.

"La vérité est qu'il n'y a pas de mots pour vous expliquer ce que je ressens - c'est énorme", s'est exclamé Facundo, qui a pu compter sur la présence de la médaillée d'argent du tournoi de tennis à Séoul en 1988, l'Argentine Gabriela Sabatini, parmi les 5 500 spectateurs qui ont assisté à chacune de ses finales. "Et il ne s’agit pas que de nous, il s’agit de tous ceux qui sont venus ici pour nous soutenir, notre famille, notre équipe. Nous dédions cela à chacun d'eux".

IOC/OIS

Deux médailles d'or pour Kaya Juvan

Du côté féminin, la Slovène Kaya Juvan a dû surmonter une blessure à la jambe et à la cheville pour remporter le titre du simple dames, avant de faire équipe avec la Polonaise Iga Swiatek pour s'imposer dans la finale du double dames 7-6, 5-7 et 10 points à 4 face aux Japonaises Yuki Naito et Naho Sato.

"J'ai l'impression que je vais me réveiller et que tout cela ne sera qu'un rêve", a expliqué Kaya Juvan. "Je suis tellement reconnaissante. J'avais tellement mal. Les kinés m'ont aidée, l'équipe m'a aidée, l'esprit d'équipe et le public également. C'était absolument incroyable. Ma victoire, je la dois à tout le monde."

IOC/OIS

Dans le double mixte, Yuki Naito et son compatriote Naoki Tajima ont remporté la médaille d’or 6-2, 6-3 face à la paire colombienne María Camila Osorio Serrano et Nicolás Mejía. Il s’agissait de la deuxième médaille pour María Camila, qui a terminé en bronze dans le simple dames.

"Les compétitions étaient d'un très bon niveau", a constaté Gabriela Sabatini, présente sur deux jours lors des finales. "Tous ceux qui ont remporté les principaux tournois juniors sont venus jouer ici, pour représenter leur pays, pour participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse."

back to top En