skip to content
Date
13 oct. 1968
Tags
Mexique 1968

Temu puise en lui des ressources pour enlever le 10 000m

Comme son compatriote Kip Keino, Naftali Temu arrive à Mexico avec un programme chargé. En dépit de la chaleur et de l'altitude, le Kényan doit participer au 10 000 mètres, au 5 000 mètres et au marathon.

Temu reste sur une peu glorieuse 49e place dans le marathon de l'édition 1964 des Jeux Olympiques. Quatre ans plus tard, c'est un athlète mieux préparé, plus décidé et en bien meilleure forme qui aborde les différentes compétitions.

Le 10 000 mètres est nettement dominé par les sportifs habitués à l'altitude.
Au cours des 8 000 premiers mètres, onze concurrents différents occupent tour à tour la première place de cette course épuisante. Au fil des minutes, le nombre de candidats à la médaille d'or commence à fondre comme neige au soleil.

À six tours de l'arrivée, deux coureurs sont sortis sur des civières pour recevoir les premiers soins. À moins d'un kilomètre, Keino s'effondre, terrassé par des crampes d'estomac. L'inusable Ron Clarke continue néanmoins à se battre.

À deux tours du terme, l'Australien se bat toujours aux côtés de Temu, Momo Wolde et Mohamed Gammoudi. Il commence cependant à perdre du terrain. Gammoudi, lui, est complètement distancé à l'approche du dernier tour. La médaille va donc se jouer entre Wolde et Temu.

Dans les derniers mètres, la tension est à son comble. Wolde place une accélération apparemment décisive. Il passe devant son adversaire au moment au la cloche retentit et compte jusqu'à cinq mètres d'avance. Mais le Kényan répond du tac au tac. Il reprend Wolde à 50 mètres de la ligne et s'impose pour 0,6 seconde. La course a été aussi épuisante physiquement que nerveusement, comme le prouve l'arrivée de Clarke. Sixième, il s'effondre sur la piste et reste inconscient pendant dix minutes avant d'être ranimé par les secours.

Cette victoire est sans aucun doute la plus importante de la carrière de Temu. Il prendra le bronze sur le 5 000 mètres et finira 19e du marathon, mais cette médaille d'or éclipse ses autres performances. Il s'agit en outre du premier succès kényan aux Jeux Olympiques. Cette course marque également une grande première pour les athlètes africains, qui s'adjugent les trois médailles.

back to top