skip to content
Getty Images
Date
03 nov. 2016
Tags
Équipe olympique des réfugiés , Actu CIO , Kenya

Tegla Loroupe, chef de mission de l’équipe des réfugiés à Rio, honorée par l’ONU

La Kényane Tegla Loroupe, une des plus grandes coureuses longue distance de l’histoire, a été récemment honorée par le titre de « personnalité de l’année de l’Organisation des Nations Unies » au Kenya pour son action en faveur de la paix, du droit des femmes et de l’éducation.

Cette distinction couronne un parcours exemplaire et marqué, entre autres, par son rôle de chef de mission de l’équipe olympique des réfugiés lors des Jeux Olympiques de Rio. 

Au Brésil, Tegla Loroupe a été une guide et un mentor pour les dix athlètes de la première équipe olympique des réfugiés constituée sous l’égide du CIO. Ayant elle-même participé trois fois aux Jeux, elle les a accompagnés dans leur découverte de l’univers olympique et tout au long de la compétition.  

« Cette équipe olympique des réfugiés redonne espoir à ceux qui ont vécu l’exil et les camps », rappelait-elle à Rio.  « Ces athlètes nous unissent et sont un symbole non seulement pour le sport, mais aussi pour le monde tout entier. La question des réfugiés n'est pas nouvelle, mais cette équipe nous rappelle notre humanité ».

Le coureur de 800 m réfugié sud-soudanais Yiech Pur Biel a loué l’investissement de Tegla Loroupe aux côtés des réfugiés : « Tegla est notre mère, pas seulement notre leader. Pour la plupart, nous courons à cause de la guerre. Madame Tegla nous donne une chance de faire connaître à d’autres gens l‘histoire de nos vies. Grâce à elle, nous pouvons oublier ce qui nous est arrivé. Nous pouvons célébrer. Nous pouvons avoir de l’espoir, comme n’importe qui ». 

IOC/David Burnett

Lors de sa brillante carrière sportive, du début des années 1990 au milieu des années 2000, Tegla Loroupe a remporté deux médailles de bronze sur 10 000m aux Championnats du monde (Göteborg 1995 et Séville 1999). Elle a établi des records du monde (qui tiennent toujours) sur 20km (1h05:26.6), 25km (1h27:05.9) et 30km (1h45:50.0). Elle a été la première femme africaine à remporter le marathon de New York en 1994 (puis en 1995 et en 1998) et s’est imposée dans d’autres marathons prestigieux (Rotterdam, Londres, Boston, Hong Kong, Berlin, Rome, Lausanne).  Elle a été également trois fois championne du monde du semi-marathon (1997, 1998, 1999). Tegla Loroupe a participé au 10 000m et au marathon des Jeux de Barcelone 1992, Atlanta 1996 et Sydney 2000. 

IOC/Kishimoto

En 2003, l’Olympienne a créé la Fondation Tegla Loroupe pour la Paix, avant de devenir ambassadrice de l’ONU pour le sport en 2006. À travers sa fondation, elle se consacre activement au camp de réfugiés de Kakuma dans son pays, où elle a organisé en 2014 la première course pour la paix. 

Tegla Loroupe a également créé un centre d’entraînement à Ngong (agglomération de Nairobi) pour les athlètes réfugiés, où s’entraînent notamment les cinq athlètes sud-soudanais membres de l’équipe olympique des réfugiés à Rio en août dernier. 

La Kenyane est par ailleurs à l’origine de la construction d’écoles pour les orphelins affectés par les conflits dans plusieurs pays africains. Partout dans sa région de l’Afrique de l’Est, elle organise des courses en faveur du dialogue et de la paix, qui attirent des milliers de participants. 


back to top En