skip to content
Getty Images
Date
13 oct. 2017
Tags
Actualités Olympiques , JOJ

Tan Ya-ting, d'hier à aujourd'hui

Tan Ya-ting de Chinese Taipei fera partie des prétendantes favorites pour décrocher une médaille lors des Championnats du monde de tir à l'arc 2017 – tout comme elle l'était il y a sept ans aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2010 à Singapour. Découvrons maintenant comment elle est passée du statut de médaillée d'argent à numéro six mondiale.

À l'époque…
Tan Ya-ting avait 16 ans à peine lorsqu'elle a traversé la mer au Sud de la Chine pour concourir aux JOJ de Singapour en 2010. Déjà médaillée de bronze des Championnats du monde de la jeunesse de tir à l'arc en 2008, Tan Ya-ting a rapidement connu le succès dans le circuit senior – étant arrivée neuvième dans une compétition de Coupe du monde à Ogden, États-Unis, et quatrième au Grand Prix de Taipei City. En dépit de ses impressionnantes réussites, elle a passé un test difficile pour atteindre le podium à Singapour, face à la Sud-Coréenne Kwak Ye-Ji déjà médaillée d'or en Coupe du monde et septième au niveau mondial, à la numéro 15 mondiale originaire du Mexique Marianna Avitia déjà olympienne aux Jeux de Beijing en 2008 et à la Russe Tatiana Segina, championne du monde en titre chez les jeunes.  

Getty Images

Tan Ya-ting a montré toute l'étendue de son talent en se hissant à la deuxième place du classement – uniquement battue par le score record du monde junior de Kwak Ye-Ji – et s'est qualifiée pour les demi-finales en battant Aya Kamel (EGY), Begunhan Elif Unsal (TUR) et Jia Song (CHN).

Elle a ensuite affronté Tatiana Segina dans le dernier quart et a débuté de manière incertaine avec seulement un score de six avec sa première flèche, concédant ainsi l'avantage à sa concurrente russe qui a remporté le set d'ouverture 28-26. Tan Ya-ting s'est superbement reprise pour tirer 10-10-10 et remporter le deuxième set, puis rafler la victoire 6-2. 

Le match pour la médaille d'or a été marqué par un fabuleux départ de Kwak Ye-Ji, avec 10-10-10 pour décrocher le premier set, avant la réponse de Tan Ya-ting et son deuxième set remporté sans faute. Autre set parfait de Kwak Ye-Ji dans le troisième, suivi de 29 dans le quatrième, trop pour Tan Ya-ting qui a finalement fièrement remporté la médaille d'argent.

"Je suis heureuse, très heureuse, même si je suis déçue pour ma famille et mes amis de ne pas ramener la médaille d'or à la maison", a-t-elle déclaré au terme du match. "C'était très amusant. J'ai eu un bon feeling tout au long de la compétition et j'ai vraiment profité." 

Getty Images
Aujourd'hui…

Tan Ya-ting a poursuivi sa carrière pour devenir l'une des femmes archers les plus brillantes du circuit mondial et est actuellement classée sixième mondiale. Deux ans à peine après avoir concouru à Singapour, elle a fait son entrée sur la scène olympique senior lors des Jeux Olympiques de Londres 2012 – où elle est arrivée neuvième dans l'épreuve individuelle et cinquième dans l'épreuve par équipes – et a depuis réalisé plusieurs performances qui lui ont valu des médailles en Coupes du monde. Tan Ya-ting a par ailleurs remporté le bronze en équipe mixte aux Championnats du monde en 2013 et figurait parmi les 12 anciens athlètes des JOJ qui ont concouru aux Jeux Olympiques de Rio l'année passée.

"Depuis les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2010 à Singapour et mes premiers Jeux à Londres, j'ai acquis assez d'expérience pour me sentir plus à l'aise ici à Rio", a-t-elle confié. "Aujourd'hui, je connais l'environnement et ce qui se passe chaque jour. En 2010, je pensais que les Jeux étaient une occasion pour moi de me dire de ne jamais abandonner, mais pour Rio, j'ai changé la formule en jamais abandonner et me dépasser." 

Cette attitude a assurément payé pour Tan Ya-ting car elle a décroché le bronze dans l'épreuve par équipes – soit l'une des 80 médailles remarquables remportées par les athlètes des JOJ à Rio. 

Aujourd'hui, elle s'apprête à concourir et espère remporter encore de nouveaux succès lors des Championnats du monde de tir à l'arc la semaine prochaine. 

Getty Images


back to top En