skip to content
IOC/OIS
Buenos Aires 2018

Takeru Kitazono devient le gymnaste le plus décoré des JOJ

Les deux dernières finales masculines par appareils en gymnastique artistique, les barres parallèles et la barre horizontale, ont été remportées lundi 15 octobre par Takeru Kitazono : médailles d'or n°4 et n°5 pour le japonais de 15 ans, le plus titré de tous dans son sport aux JOJ.  L'Italienne Giorgia Villa est l'autre star sur les agrès à Buenos Aires avec un troisième titre gagné au sol et un total de quatre médailles.


"Takeru, Takeru, Takeru, on t'aime !", s'est spontanément exclamé le public du pavillon de l'Amérique après que le gymnaste japonais Takeru Kitazono ait remporté une cinquième médaille d'or à Buenos Aires 2018. Le jeune homme qui fêtera ses 16 ans le 21 octobre prochain, a levé les yeux vers la foule, a rougi, puis un sourire a éclairé son visage.

Au dernier jour des épreuves de gymnastique artistique, Takeru a d'abord décroché l'or aux barres parallèles avec un total de 14.166, pour devancer le Chinois Yin Dehang de 0.366 points, le Russe Sergie Naidin gagnant sa quatrième médaille dans la capitale argentine en prenant le bronze. La nouvelle superstar japonaise s'est ensuite lancée sur la barre horizontale pour la dernière finale de la soirée, récoltant les meilleurs notes de difficulté (5.000) et d'exécution (8.566) pour un total de 13.566 qui l'a vu devancer de peu le Brésilien particulièrement constant sur cet agrès Diogo Soares (13.266), lui-même tout juste devant le Hongrois Kisztian Balasz (13.233).

 

"Je suis heureux d'avoir remporté cinq médailles d'or ici, mais j'ai échoué dans l'une de mes finales : le cheval d'arçons, où j'ai terminé sixième. C’est la seule médaille que je n’ai pas gagnée", a expliqué Kitazono, qui a d'abord remporté l'or au concours général individuel, puis au sol et aux anneaux, avant d'en terminer avec ces deux titres supplémentaires. Il avait également remporté une médaille d’argent en début de programme avec le "Team Max Whitlock" dans la compétition multidisciplinaire de gymnastique par équipes internationales.

CIO/OIS

Takeru Kitazono devient le premier gymnaste artistique à remporter cinq médailles d’or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. "J'ai montré ici tout ce pour quoi je me suis entraîné. Grâce au soutien dont j'ai bénéficié à Buenos Aires 2018, j'ai vraiment pu mettre en valeur mon talent et cela s'est avéré suffisant pour gagner ces cinq titres."

Le médaillé de bronze russe des barres parallèles Sergei Naidin n'a pas pu monter sur son 4e podium pour recevoir sa médaille. Il s'est blessé au dos lors de son lâcher de barre de fin d'exercice et a dû quitter l'arène sur une civière. La gymnaste russe a également été contraint de déclarer forfait pour la barre horizontale.

Terminant les compétitions vers 21h sur son cinquième titre à la barre horizontale, Kitazono a noté : "Bien sûr, il y avait beaucoup d'attentes autour de moi et je suis très fier d'avoir pu répondre présent ici. C'est un excellent résultat."


Je vais maintenant me servir de cette expérience pour les Jeux Olympiques de Tokyo, où je veux aussi remporter une médaille d'or. Takeru Kitazono Japon

Quant au Brésilien Diogo Soares, qui a terminé tout proche de Kitazono et a gagné sa deuxième médaille à Buenos Aires après son bronze au concours général individuel, il a expliqué : "Mon objectif principal était la finale du concours général et j'ai déjà été déjà surpris de monter sur le podium. Gagner une autre médaille à la barre horizontale c'est du bonus pour terminer les compétitions !" Le Hongrois Krisztian Balaz, en bronze à la barre horizontale, a également gagné sa deuxième médaille à Buenos Aires après l'argent au sol.

De nouveaux objectifs pour Giorgia Villa

Côté féminin, l’Italienne Giorgia Villa a été à 15 ans l'autre superstar des compétitions de gymnastique artistique. Sa victoire majeure est arrivée le 12 octobre quand elle a signé une victoire historique pour son pays au concours général individuel. Elle ensuite été la meilleure au saut de cheval, et au dernier jour, elle s'est imposée au sol (13,300) juste devant sa dauphine du concours général individuel, la Britannique Amelie Morgan (13.233). L'Ukrainienne Anastasiia Bachyskaya a terminé troisième (13.166).

CIO/OIS

"Pour être honnête, je voulais juste gagner ici et je suis très heureuse de l'avoir fait, a dit l'adolescente Italienne de Ponte San Pietro (Lombardie). "Je vais maintenant me concentrer sur mes nouveaux objectifs, en particulier ceux de l'année prochaine, lorsque je passerai au niveau senior. Mais bien sûr, je vais d'abord fêter ça. Je suis traversée beaucoup d'émotions en ce moment. J'ai passé des très bons moments et ce résultat est tout simplement incroyable. ”

L'or à la poutre est allé à la Chinoise Tang Xinjing, dont la prestation lui a valu une assez large victoire avec les meilleures notes de difficulté (5.900) et d'exécution (8.133) pour un total de 14.033. Tang a ainsi gagné sa deuxième médaille après le bronze aux barres asymétriques. Elle a devancé la Russe médaillée d'or aux barres asymétriques Ksenia Klimenko (13.533) et Amelie Morgan (13.033) qui est montée sur son troisième podium des JOJ.

Les compétitions de gymnastique à Buenos Aires 2018 se poursuivent le 16 octobre avec la finale de la gymnastique rythmique qui démarre à 17h00 locales dans le pavillon de l'Amérique.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En