skip to content
IOC
Actualités Olympiques

Suspension du Comité National Olympique du Koweït

La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a suspendu aujourd’hui le Comité National Olympique du Koweït  afin de protéger le mouvement olympique koweïtien de toute ingérence gouvernementale injustifiée.


Le mouvement olympique au Koweït rencontre un certain nombre de difficultés à préserver son autonomie, particulièrement en raison de la législation sportive nationale récemment amendée. Le CIO, en étroite collaboration avec l’ASOIF, l’ACNO, l’OCA et les Fédérations Internationales concernées, a fait tout ce qui était en son pouvoir pour résoudre la situation à l’amiable et dans l’intérêt du mouvement olympique au Koweït.

À l’initiative du CIO, une rencontre a eu lieu le 12 octobre dernier à Lausanne avec des représentants du CIO (ainsi que de l’ASOIF, de l’ACNO et de l’OCA), le gouvernement du Koweït et le CNO koweïtien. Au terme de cette rencontre, une date limite au 27 octobre avait été fixée pour résoudre les problèmes en cours ou, du moins, geler l’application des clauses conflictuelles de la nouvelle législation sportive jusqu’à ce qu’une solution raisonnable et mutuellement acceptable puisse être trouvée.  

Malheureusement, la date limite a expiré ce jour sans qu’aucune mesure n’ait été prise par le gouvernement du Koweït.

Comme clairement signifié dans de précédentes lettres du CIO au gouvernement du Koweït, le dossier a été porté devant la commission exécutive du CIO, laquelle s’est prononcée sur la base des Règles 27.9 et 59.1.4 (a) de la Charte olympique :

1. Il est décidé de suspendre le CNO du Koweït afin de protéger le mouvement olympique dans ce pays de toute ingérence gouvernementale injustifiée, avec les conséquences suivantes :  

a. Le CNO du Koweït n’est autorisé à participer à aucune activité en lien avec le Mouvement olympique ni à exercer un droit quelconque que lui confèrerait la Charte olympique ou le CIO. Ceci comprend en particulier toute activité organisée par des associations de CNO auxquelles il est affilié.

b. Le CIO se réserve le droit de prendre d’autres mesures et de déterminer les démarches à entreprendre en temps voulu concernant la participation d’athlètes koweïtiens  aux Jeux Olympiques et à toute autre manifestation internationale liée aux Jeux Olympiques,  ce en étroite coordination avec les organisations sportives concernées et notamment les Fédérations Internationales.

c. Le CIO et la Solidarité Olympique suspendront toute assistance financière au CNO koweïtien.

2. Cette décision prend effet dès le 27 octobre 2015.

Le CIO espère que toutes les parties concernées parviendront sous peu à une solution satisfaisante pour rectifier cette situation fort regrettable, ceci dans l’intérêt du mouvement olympique au Koweït et en faveur de la participation des athlètes du pays aux nombreuses manifestations sportives internationales  à venir, en particulier les Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro.

back to top En