skip to content
Women in sports 2016 Getty Images

Sur la scène olympique, les femmes font l’histoire et inspirent

Qu’il s’agisse de la première médaille d’or des Jeux, de concourir à leur septième édition des Jeux Olympiques ou de devenir championnes olympiques en rugby à sept, les femmes brillent par leur passion, leur force d’inspiration et leurs performances historiques aux Jeux de Rio 2016.

Au troisième jour des joutes olympiques, ce sont les Australiennes, les Néo-zélandaises et les Canadiennes qui décrochaient les toutes premières médailles du rugby à sept féminin, respectivement l’or, l’argent et le bronze. “C’est une expérience incroyable. […] Repartir avec une médaille d’or, c’est phénoménal”, s’enthousiasme la joueuse australienne Gemma Etheridge arborant fièrement sa médaille d’or autour du cou. “Nous avons travaillé très dur durant les quatre dernières années pour nous préparer à cela, alors c’est vraiment extraordinaire de montrer sur la scène mondiale ce que le rugby a à offrir.” 
Une scène mondiale pour défier les préjugés 
On assiste certes à un retour du rugby masculin après 92 ans d’absence (la dernière apparition du  rugby aux Jeux remonte à 1924), mais c’est aussi le début historique du sport féminin. Gemma Etheridge, 29 ans, espère que cette exposition mondiale développera son sport et suscitera de nouvelles vocations chez les jeunes. 

"Nous avons eu tellement de messages de soutien chez nous, de jeunes filles disant qu’elles étaient restées tard la nuit pour nous regarder jouer, d’autres nous assurant qu’elles étaient impatientes de se mettre au rugby à sept. Je pense que plus notre sport est exposé, plus il fera d’adeptes et plus il se développera. Je souhaite vraiment que cela réponde à un besoin, une envie, et j’espère que nous inciterons beaucoup de filles à s’essayer à ce sport et à réussir comme nous", a-t-elle confié.

Dans quelques jours de compétitions, les femmes ont montré l’exemple, en défiant les préjugés sexistes et en devenant héroïnes nationales pour leurs réussites sur le terrain.

Women in sports
© Getty Images Autre victoire qui ne peut qu’inspirer, celle de la judoka Rafaela Silva. La jeune Carioca a remporté la première médaille d’or du Brésil à ces Jeux; un très grand moment pour Rio et pour toute la nation hôte. Mais plus significatif encore, c’est un triomphe époustouflant pour la jeune femme qui vient de l’un des quartiers les plus pauvres et les plus dangereux de Rio. Pour en savoir plus,  lisez le récit ici.

Quant à la gymnaste indienne Dipa Karmakar, elle écrit une page d’histoire en se qualifiant pour la finale individuelle de saut de cheval, étant déjà la première Indienne à participer aux compétitions olympiques de gymnastique. Certaines femmes défient encore les lois de l’âge. Tel est le cas d’Oksana Chusovitina d’Ouzbékistan qui à 41 ans est un modèle de longévité. Elle est la participante la plus âgée et en est à Rio à sa septième édition des Jeux.

Et voici pour couronner le tout la première demande en mariage de l’histoire des Jeux. La joueuse brésilienne de rugby à sept Isadora Cerullo a été en effet demandée officiellement en mariage par sa compagne sur le terrain du stade de Deodoro; quel beau message d’amour !  Sa co-équipière, Raquel Kochhann, a  commenté : “C’est vraiment super pour notre coéquipière, elle s’est sans doute sentie très heureuse et nous avons ressenti ce bonheur au sein de notre groupe.”

Rugby
© Getty Images
Les femmes aux Jeux
Le succès de la politique de promotion de la femme dans le sport menée par le CIO est notable en ce qui concerne la participation des femmes aux Jeux. En collaboration avec les Fédérations Internationales (FI) et les comités d'organisation, le CIO a augmenté le nombre d'épreuves féminines inscrites au programme olympique. Depuis 1991, les nouveaux sports qui souhaitent être admis au programme olympique doivent obligatoirement comporter des épreuves féminines.

La hausse la plus spectaculaire a eu lieu durant les vingt dernières années et Londres a établi un nouveau record en termes de participation féminine aux Jeux Olympiques : sur les 10 568 athlètes en lice, 4 676 étaient des femmes (soit plus de 44 % des concurrents). De plus, les Jeux de Londres 2012 ont vu des femmes concourir, et ce pour la première fois, dans tous les sports inscrits au programme olympique. Le taux de participation des femmes devrait poursuivre sa tendance à la hausse à Rio 2016, avec notamment 51 Comités Nationaux Olympiques comptant plus de femmes que d’hommes dans leur délégation. 

Pour plus d’informations sur les femmes dans le sport, consultez la page https://www.olympic.org/fr/femmes-dans-le-sport


back to top En