skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Sur 5000 m, Esmee Visser apporte un 6e titre aux Pays-Bas en patinage de vitesse

La jeune patineuse orange s'impose vendredi 16 février sur l'anneau de vitesse de Gangneung, en détrônant la Tchèque Martina Sablikova qui l'avait emporté en 2010 et en 2014 et qui termine cette fois médaillée d'argent. L'athlète olympique de Russie Natalie Voronina prend la médaille de bronze. C'est le sixième titre en sept épreuves de patinage de vitesse pour l'équipe orange.

Obtenir sa sélection sur une distance donnée dans l'équipe olympique des Pays-Bas en patinage de vitesse, à l'issue de la compétition nationale disputée en vue des Jeux de PyeongChang (celle-ci s'est déroulée en décembre dernier à Heerenveen), est la quasi-certitude de monter sur le podium aux Jeux, compte tenu du niveau général et de l'intense concurrence.

Esmee Visser, 22 ans a terminé 2e du 5000 m lors de ce tournoi qualificatif. Ce 16 février 2018, elle est sacrée championne olympique devant la double tenante du titre tchèque Martina Sablikova. Elle n'est que la deuxième patineuse de son pays à gagner aux Jeux sur la distance après Yvonne Van Gennip à Calgary en 1988 où les femmes disputaient le "5K" pour la première fois. Par ailleurs, les Pays-Bas sont le seul pays avoir avoir gagné au moins une médaille lors des sept jours de compétition déjà disputés à PyeongChang 2018 !

Getty Images

On disait d'Esmee Visser, 22 ans qu'elle était une perfectionniste qui se mettait trop de pression au départ des courses. Il n'en a rien été cette fois. Patinant sur un excellent rythme, dans la 4e paire avec la Japonaise Misaki Oshigiri, qu'elle a laissée à plus de 17 secondes sur la ligne d'arrivée. En tête à tous les chronos intermédiaires à partir de la marque des 3000 m, elle a posté un superbe chrono de 6:50.23 et a dû attendre.

Martina Sablikova et l'athlète olympique de Russie Natalia Voronina se sont lancées sur les 12 tours 1/2 de l'anneau de glace dans la sixième et dernière paire. Elles sont médaillées d'argent et de bronze à l'arrivée, à respectivement 1.62 et 3.75.

Getty Images
Esmee Visser se programmait plutôt pour Beijing 2022 !

"Je me suis juste dit de profiter de la course, de me concentrer sur mon patinage et sur ce que j'ai fait à l'entraînement, et que tout deviendrait possible", a expliqué Esmee Visser. "Mais je ne me serais jamais imaginée ça ! Je pensais qu'un podium, ce serait déjà pas mal. Je n'ai jamais pensé que je pouvais gagner !".

"C'est un sentiment incroyable. Je ne réalise pas encore. Je rêvais des Jeux de Beijing dans quatre ans. C'était déjà énorme de concourir ici, d'avoir réussi à me qualifier car la compétition est si acharnée aux Pays-Bas! Je m'améliore tous les jours. Ce que j'ai réussi aujourd'hui est impensable".

Sixième médaille olympique pour Martina Sablikova

Martina Sablikova a dû composer avec une blessure au dos et n'a pu reprendre l'entrainement que un mois et demi avant de faire ses valises pour PyeongChang. Elle n'en remporte pas moins sa sixième médaille olympique après le bronze sur 1500 m, et l'or sur 3000 m et 5000 m en 2010 à Vancouver, puis l'argent sur 3000 m et un nouveau titre du 5000 m à Sotchi en 2014. Elle est la première tchèque trois fois médaillée dans la même épreuve aux Jeux d'hiver.

Getty Images

"Après tous les problèmes que j'ai rencontrés cette saison j'ai une médaille d'argent. Je suis heureuse, je ne sais pas quoi dire. La course a été dure, parce que Esmee a vraiment très bien patiné. J'ai essayé après la marque des 3000 m mais elle était trop forte aujourd'hui. Je me contente de la 2e place. Monter sur le podium après ma blessure veut tout dire. Maintenant, je ne ressens que de la satisfaction. Ce qui s'est passé il y a trois mois n'a plus d'importance. Je suis heureuse".

back to top En