skip to content

Succès monstre sur le sable

IOC
Ambiance passionnée et tribunes combles : le handball de plage s’est imposé comme l’un des sports incontournables des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018.

Lorsque l’équipe féminine de handball de plage des Pays-Bas est arrivée au parc Sarmiento pour la dernière journée, décisive, de compétition des JOJ, ses joueuses chantaient à tue-tête devant le nombreux public qui se dirigeait vers le stade.

« Nous chantons toujours quand nous partons jouer », explique Harald Mulder, l’entraîneur de l’équipe des Pays-Bas. « Cela a commencé en partant de l’hôtel pour gagner à pied le court et nous avons décidé d’entonner Het Wilhelmus (l’hymne national néerlandais). C’est comme si on partait au combat. »

Une telle camaraderie s’est manifestée tout au long des six jours durant lesquels ce sport a fait ses débuts aux Jeux Olympiques de la Jeunesse : à la veille de la compétition, l’équipe féminine argentine a même conçu son propre bandeau bleu et blanc.

 

« Nous les avons fabriqués pour la première fois pour la Coupe du monde l’an dernier », indique l’Argentine Gisella Bonomi. « Tout le monde s’y met. Je pense que c’est notre truc et que ça nous représente. »

IOC

Cette ambiance passionnée a contribué au succès d’un événement qui a attiré jusqu’à 1 300 spectateurs sur le court central dès les premières phases, d’autant plus que les joueuses argentines n’ont perdu qu’un seul match de poule avant de se qualifier pour le tour principal, à l’issue duquel les quatre meilleures équipes ont obtenu leur billet pour les demi-finales. Dans le même temps, l’équipe masculine argentine a bénéficié d’un soutien à domicile tout aussi endiablé et elle s’est finalement qualifiée pour les demi-finales, en compagnie de la Croatie, de l’Espagne et du Portugal. Julian Santos, ailier gauche de l’équipe d’Argentine masculine souligne :

Un public nombreux nous rend plus forts. C’est bien de gagner afin d’offrir une victoire aux gens. Julian Santos Argentine

Lors de la demi-finale féminine, où plusieurs centaines de spectateurs, incapables d’obtenir une place, se sont faufilées dans le parc dans l’espoir de grappiller quelques bribes de match, l’Argentine a battu la Hongrie aux tirs au but, tandis que la Croatie a battu les Pays-Bas 2-0, un résultat qui a permis aux joueuses croates de faire mieux que leurs homologues masculins, battus par l’Espagne 2-1. Dans l’autre demi-finale masculine, le Portugal a battu l’Argentine sur le même score.

« C’est la première fois que nous finissons à un meilleur rang que notre équipe masculine », précise la gardienne croate Petra Lovrencevic. « Il y a un peu de rivalité entre les garçons et les filles, mais nous sommes aussi de bons coéquipiers : nous les soutenons et ils nous soutiennent. »

IOC

Cela n’a pas suffi, puisque les handballeuses croates ont été battues en finale 2-0 par une puissante équipe d’Argentine, portée par un public local bruyant et emmenée par une Gisella Bonomi impressionnante.

Les Espagnols ont dû batailler davantage lors de la finale masculine pour battre le Portugal 2-1 au terme d’une séance de tirs au but crispante, mais les occasions de chanter n’ont pas manqué pour tous les athlètes présents au parc Sarmiento. Pour la médaille de bronze, l’Argentine a battu la Croatie chez les hommes tandis que chez les femmes, la Hongrie a triomphé des Pays-Bas sur le même score de 2-0.

« Cela a beaucoup d’importance pour moi parce que nous pouvons espérer d’aller à Paris (Jeux Olympiques de 2024) », a déclaré la joueuse hongroise Rebeka Benzsay. « Je pense que tous ceux qui sont en compétition ici rêvent qu’ils peuvent aller aux Jeux Olympiques. » Et d’ajouter :

Nous chantons tout le temps. Nous n’avons pas de belles voix, mais nous chantons quand même, ça nous rend heureuses et ça nous laisse croire que tout est possible. Rebeka Benzsay Hungary

À en juger par ces Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, les joueuses et les joueurs de handball de plage n’ont pas fini de pousser la chansonnette.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En