skip to content
Date
21 sept. 2007
Tags
Actualités Olympiques

Succès du second séminaire asiatique sur la prévention du VIH/SIDA par le sport


Plus de 40 millions de personnes dans le monde vivent avec le VIH, et bon nombre d’entre elles s’intéressent au sport, en tant que spectateurs ou en tant que participants. Le sport faisant partie intégrante de la société, le Comité International Olympique (CIO) et le Mouvement olympique dans son ensemble ont décidé de contribuer pleinement à l’effort mené à l’échelle planétaire pour enrayer la pandémie et inverser la tendance d’ici à 2015, conformément aux  objectifs de développement du millénaire des Nations Unies.
 
Dans le cadre de cette action mondiale et en coopération avec le Comité Olympique Chinois (COC), l’ONUSIDA, le département municipal de la Santé de Beijing, la Croix-Rouge chinoise (RCSC) et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), le CIO a organisé le 2ème séminaire asiatique sur la prévention du VIH et du SIDA par le sport, tenu à Beijing (République populaire de Chine) du 19 au 21 septembre 2007. Ouvert par le directeur adjoint de l’Administration générale des sports, également vice-président du COC,  Zhenhua Cai, ce séminaire a rassemblé une cinquantaine de délégués représentant 10 Comités Nationaux Olympiques d’Asie.
 
Lancement du manuel de prévention du SIDA en chinois
Se déroulant dans la ville hôte des prochains Jeux Olympiques, ce séminaire était l’occasion idéale pour lancer la version chinoise du premier manuel de prévention du VIH et du SIDA destiné au monde du sport. Projet commun du CIO et de l’ONUSIDA, ce guide pratique pourra être ainsi distribué à des millions de sportifs de Chine et d’Asie pour les aider à s’engager dans des activités et initiatives visant à combattre ce fléau.
 
Lutte contre le VIH : le sport peut faire la différence
Comme le président Jacques Rogge l’a déclaré dans son message : “plus que jamais, le sport peut jouer un rôle décisif dans notre société pour améliorer la qualité de la vie et le bien-être de l’homme.  La prévention et la lutte contre la discrimination sont deux domaines dans lesquels le sport peut réellement faire la différence; le sport abolit les barrières, développe l’estime de soi, favorise l’acquisition de certaines compétences essentielles et contribue à l’adoption de comportements sains. C’est pourquoi le mouvement sportif a décidé de se joindre à la campagne mondiale de lutte contre la pandémie.” Il a également mis l’accent sur le rôle important des délégués des CNO qui, à même de toucher la population, manifestent par leur présence l’engagement de la communauté sportive et de la famille olympique dans cette lutte. 
 
Recommandations concrètes
Au terme de trois jours de débats fructueux, le séminaire s’est achevé par la rédaction d’une liste de recommandations concrètes appelant les principaux acteurs des milieux du sport et de la santé à établir un groupe d’intervention mettant à profit les partenariats existants. Le document final encourage en outre de nouvelles actions en faveur du développement d’une politique de lutte contre le VIH et le SIDA dans chaque organisation concernée, tout en assurant le suivi des progrès réalisés et la diffusion des résultats concrets. Par ailleurs, les délégués ont souligné la nécessité de :
- profiter de l’occasion unique des Jeux à Beijing pour faire de la prévention
- profiter du calendrier des compétitions sportives et des festivités diverses pour lancer des campagnes d’information
- distribuer et faire usage du manuel pour éduquer athlètes, entraîneurs, officiels et administrateurs, et adapter son contenu au contexte local
- inciter des athlètes célèbres à jouer le rôle d’ambassadeurs de leurs activités
- associer à leurs activités des personnes vivant avec le VIH.




En savoir plus sur la prévention du VIH/SIDA et la promotion de modes de vie sains
 
Site web de l’ONUSIDA
 
Site web de la FICR
back to top En