skip to content
Date
18 juil. 2007
Tags
Actualités Olympiques

Strickland de la Hunty : femme de relais


Shirley Strickland de la Hunty, un grand nom de la piste, annonciateur de records féminins : première femme à aligner sept médailles olympiques et à défendre avec succès son titre olympique en 80 m haies (1952-1956). Spécialiste de la course de vitesse et de haies, elle s’illustre dans de nombreux relais et cela, également en dehors des couloirs de la piste cendrée. Gros plan sur une figure du sport australien à l’occasion de son jour anniversaire.

Des relais qui se suivent mais ne se ressemblent pas
Durant trois Olympiades successives, Shirley Strickland participe au relais 4 x 100 m :

Londres 1948 : premiers Jeux Olympiques de Shirley alors âgée de 23 ans. Les Australiennes doivent se contenter de la médaille d’argent derrière les Hollandaises qui font la différence dans le dernier relais grâce à la brillante Fanny Blankers-Koen.

Helsinki 1952 : les Australiennes ont établi un nouveau record du monde et record olympique dans les séries du 4 x 100 m. Elles sont donc bien placées pour s’illustrer en finale. Alors qu’elles mènent la course, tout bascule au dernier passage de témoin entre Marjorie Jackson et Winsome Cripps : le témoin tombe et la victoire s’envole. La déception est grande pour une équipe australienne qui termine finalement 5e.

Melbourne 1956 : cette fois, Shirley et ses coéquipières font une course sans faute. Elles remportent la finale devant les Britanniques et les Américaines et établissent dans la foulée un nouveau record du monde et record olympique. Strickland termine ses courses de relais olympiques en beauté en obtenant une médaille d’or.

Passage de témoins
Shirley Strickland de la Hunty, première femme de son pays à obtenir en 1948 une médaille en athlétisme, 20 ans après la première participation des femmes dans ce sport aux Jeux Olympiques à Amsterdam. Depuis, elle a passé le relais à des compatriotes telles que Marjorie Jackson et Betty Cuthbert.

Shirley est issue d’une famille qui n’a pas peur de l’effort : son père est un coureur professionnel émérite qui a installé sa ferme dans le bush. Pour sa part, en tant qu’entraîneur, elle investit beaucoup d’énergie à partager son expérience avec les jeunes. En tant qu’enseignante, métier qu’elle pratique déjà en parallèle à sa carrière sportive, elle transmet à d’autres ses connaissances en physique et en mathématiques. 

Allumer la flamme à Sydney
Le 15 septembre 2000 à Sydney, 44 ans après ses derniers Jeux, Shirley Strickland porte la flamme dans le stade olympique, instant magique de la cérémonie d’ouverture des Jeux. Avant elle, près de 11 000 relayeurs se sont succédé se transmettant la torche de main en main sur le territoire australien. L’athlète âgée de 75 ans est une des dernières relayeuses de légende au même titre que Betty Cuthbert, Raelene Boyle, Dawn Fraser, Shane Gould ou encore Deborah Flintoff-King. Ces "Golden Ladies" du sport australien viennent commémorer un siècle de participation féminine aux Jeux Olympiques. Les grandes dames portent la flamme jusqu’à la sprinteuse Cathy Freeman qui peut alors allumer la vasque olympique : les Jeux sont ouverts.

La Golden lady s’est éteinte en 2004 à 78 ans. Nous pouvons la remercier pour son œuvre de pionnière et son legs à l’athlétisme féminin.

Profil


Shirley
STRICKLAND-DE LA HUNTY
Athlétisme
(Australie)

back to top En