skip to content
Getty Images
Date
14 févr. 2019
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Buenos Aires 2018
Buenos Aires 2018

Sous le charme de Buenos Aires

En ce 14 février, jour de la Saint-Valentin, revenons sur cinq moments remarquables qui ont fait vibrer les cœurs durant les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires 2018.

Getty Images

Coup de foudre pour la danse sportive

La danse sportive – également appelée breaking – a fait ses débuts olympiques à Buenos Aires et à en juger par la réaction des spectateurs durant ces deux jours de compétition rythmés, ce fut à l’évidence le coup de foudre. Le favori argentin, B-boy Broly (Mariano Carvajal), était la star incontestée du spectacle, décrochant l’argent dans l’épreuve par équipes mixtes avec la B-girl italienne Lexy sous les acclamations du public essentiellement argentin, avant de poser patiemment pour des photos avec ses nombreuses nouvelles fans.

Getty Images

Une affaire de famille

Le Natatorium de Buenos Aires était chargé d’émotion lorsque la Néo-Zélandaise Gina Galloway a plongé dans le bassin, 70 ans après sa grand-mère Ngaire qui avait concouru dans le 100m dos femmes aux Jeux Olympiques de Londres 1948. "Nana Ngaire", 93 ans, est la plus ancienne olympienne néo-zélandaise encore en vie et était fière d’affirmer qu’elle suivait sur sa tablette tous les exploits de sa petite-fille en Argentine. “Elle arrive à voir les compétitions en direct”, a expliqué Gina. “Papa lui envoie toujours le lien pour qu’elle puisse suivre en ligne et c’est cool de savoir qu’elle me regarde depuis la maison.”

Getty Images

Thaïs sportifs

Le Mouvement olympique a une nouvelle fois montré qu’il était capable de réunir les peuples lorsque le président du CIO, Thomas Bach, a invité le club de football thaïlandais de Mu Pa à assister aux JOJ et à séjourner au village olympique. Les 12 jeunes footballeurs et leur entraîneur avaient fait les gros titres mondiaux en juin lorsqu’ils s’étaient retrouvés piégés durant plusieurs jours dans une grotte inondée avant un spectaculaire sauvetage sous les eaux. Outre un match amical contre l’équipe junior de River Plate, les joueurs des "Wild Boars" ont fait une apparition émouvante à la cérémonie d’ouverture des JOJ.

Getty Images

Coopération transfrontalière

Les cinq jours de compétition de cyclisme par équipes aux JOJ ont vu pour la première fois les concurrents s’affronter dans cinq disciplines différentes et le nouveau format a été particulièrement apprécié par le public. Dans l’épreuve du cross-country sur circuit court, l’Autrichienne Laura Stigger et la Britannique Harriet Harnden avaient décidé de travailler ensemble pour optimiser mutuellement leur nombre de points, une tactique qui a finalement aidé Stigger à décrocher l’argent dans l’épreuve féminine par équipes. “Je t’aime, Harriet”, avait crié l’Autrichienne à sa nouvelle meilleure amie après la course. “Tu es la meilleure !” Et Harnden de répondre : “J’ai pris beaucoup de plaisir à aider Laura. J’ai adoré pouvoir courir avec elle et non contre elle.”

Getty Images

Des larmes de joie et de tristesse

Gagner une médaille aux JOJ est un moment chargé d’émotion pour tout jeune athlète, mais ce fut particulièrement poignant pour la nageuse argentine Delfina Pignatiello après sa médaille d’argent dans le 800m nage libre. La jeune athlète de 18 ans était montée sur le podium avant de fondre en larmes en pensant à la disparition récente de sa grand-mère. Elle avait salué la foule en prononçant le mot "abuela" (grand-mère) avec un cœur dessiné dans la palme de sa main gauche. “Elle est décédée la semaine dernière, juste avant que je ne commence à nager pour cette compétition”, avait déclaré Delfina Pignatiello à l’époque. “Alors cette victoire, c’est pour elle.”

Getty Images

back to top En