skip to content
Date
31 janv. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO

Sotchi recèle beaucoup de trésors à offrir aux visiteurs

Située au sud-ouest de la Russie et sur la rive nord de la Mer Noire, Sotchi est depuis longtemps le lieu de villégiature le plus populaire du pays. Les visiteurs y sont attirés par le climat chaud et les avenues bordées de palmiers de cette ville aussi au sud que Nice sur la riviera française.


« Sotchi est un lieu très spécial, même pour les Russes, » explique Alexander Popov, champion olympique de natation et membre du CIO. Elle est depuis  longtemps considérée comme la station la plus prestigieuse du pays. »

Grâce à ses plages de galets quasiment infinies, Sotchi a toujours été conçue comme une destination estivale mais elle a bien d’autres trésors et attractions à offrir.

Le Dendrarium est l’un de ces parcs populaires où les touristes peuvent emprunter un téléphérique pour se rendre au sommet d’une colline et jouir de la vue panoramique de la côte, quant au Parc de la riviera, le plus grand et le plus fréquenté de Sotchi, il propose restaurants, bars et équipements sportifs, bases de loisirs et un cinéma. Plus de 5 000 pièces, tous styles confondus sont exposées au Musée d’art de la ville qui en est l’une des attractions de qualité.

Nombreux également sont les visiteurs qui gravissent la tour d’observation au sommet du mont Akhun, à 700 m d’altitude. De ce promontoire élevé, qui surplombe la région, les points de vue sont remarquables sur le paysage environnant. Sotchi compte également des grottes dont la plus célèbre est située à Vorontsovka, petit village du district de Khosta où trois grottes, reliées les unes aux autres, s’étendent sur plus de 11 kilomètres.

La production de thé de Sotchi est fameuse et les plantations des alentours comptent parmi les plus septentrionales du monde. Les touristes se rendent nombreux dans les plantations de thé Dragomys. Le thé infusé dans le célèbre samovar russe est servi dans des isbas, maisons traditionnelles en bois, tandis que sont donnés danses et chants folkloriques.

Du théâtre, des concerts et des ballets sont prévus également durant les Jeux dans le cadre de la conclusion de l’Olympiade culturelle de Sotchi 2014, qui a déjà attiré plus de trois millions de spectateurs. Plus de 5 000 artistes de 70 régions de Russie se produiront sur de nombreux sites à proximité des deux complexes sportifs, et nombre des spectacles seront gratuits. Un gala de danse, des chants de gorge de la région de Tchouktches, à l’est de la Sibérie, de la lezginka, danse traditionnelle du Daguestan et des mélodies cosaques Kuban seront à l’affiche. Une exposition, au Musée d’art de la ville, parcourra l’histoire du sport en Russie et les passe-temps sportifs préférés de grandes personnalités de l’histoire russe.

L’action sportive de classe mondiale sera certes la principale attraction durant les Jeux à Sotchi mais une fois les Jeux terminés la ville compte bien continuer à faire venir du monde.

Actuellement environ un million de personnes se rendent à Sotchi tous les ans. Ce chiffre devrait augmenter après les Jeux une fois que la ville sera établie comme destination ouverte sans interruption, grâce aux sites qui ont été construits ainsi qu’aux infrastructures et au réseau de transport mis en place. En outre, 42 hôtels soit 27 000 chambres sont désormais à disposition.

Après les Jeux, le centre alpin de Rosa Khutor, par exemple, servira au développement des sports d’hiver russe et deviendra également la principale base de loisirs et de relaxation de Sotchi qui attirera les touristes du monde entier.

« Le legs primordial des Jeux Olympiques d’hiver, c’est que Sotchi ne sera plus seulement perçue uniquement comme une station de sports d’été mais aussi comme un lieu de villégiature ouvert toute l’année, » expliquait le maire de la ville, Anatoly Pakhomov, l’an dernier. « Sotchi bénéficie de 300 jours d’ensoleillement par an. C’est un climat subtropical unique et en mars-avril vous pouvez venir skier ici et croiser des amateurs de bains de soleil. Il peut faire moins 10 ou moins 15 à Krasnaya Polyana et 15 degrés au bord de la mer. L’endroit est absolument unique et Sotchi a toujours eu le potentiel d’une station ouverte à l’année plutôt que de n’être que la station estivale préférée des Russes. Mais nous manquions des infrastructures et ne disposions pas des conditions adéquates jusqu’à présent. C’est ce que les Jeux d’hiver nous ont offert! »

 


 

back to top