skip to content
IOC
Date
24 févr. 1994
Tags
Lillehammer 1994 , Actu CIO , Ski acrobatique , Suisse

Sonny Schönbächler hisse les sauts à de nouveaux sommets

Lors des deux éditions précédentes des Jeux Olympiques, les sauts étaient une épreuve de démonstration et le Suisse Sonny Schönbächler était présent à chaque fois. Il a terminé 6e la première fois, puis 15e quatre ans plus tard : des résultats honnêtes, à défaut d’être spectaculaires.

À Lillehammer toutefois, les sauts connaissent la consécration, puisque la discipline devient un sport à part entière du programme olympique. Schönbächler ne figure pourtant pas vraiment parmi les favoris. À 27 ans, il est sorti de sa retraite pour participer aux Jeux, mais pratiquement tous les favoris viennent soit du Canada, soit des États-Unis.

Les géants nord-américains vont d’ailleurs prendre six des sept premières places. Mais c’est le septième skieur qui est l’objet de toute l’attention, car les Nord-Américains n’ont manqué qu’une seule place dans leur razzia, celle qui conduit à la plus haute marche du podium.

Le plateau initial compte 24 skieurs, mais la moitié seulement va disputer la finale. Schönbächler est le 10e des 12 qualifiés emmenés par le Biélorusse Aleksey Parfenkov. Ce dernier terminera bon dernier alors que Schönbächler fera quasiment le chemin inverse.

Il dira plus tard que sa performance comprenait les deux meilleurs sauts de toute sa carrière. Le premier, triple saut périlleux avec trois vrilles, lui rapporte 113,19 points, un total supérieur de 1,7 point à celui de son adversaire le plus proche.

En prenant ainsi la tête au second tour, Schönbächler se retrouve confronté à un genre de pression en compétition qu’il n’a jamais connu auparavant. Il sait qu’il est à une prestation du plus grand exploit de sa carrière et au lieu de se dérober, il renchérit. Il effectue un triple saut périlleux avec quatre vrilles, réalise une réception parfaite et bénéficie d’un score énorme de 121,48 points. Le Canadien Philippe LaRoche, vainqueur de l’épreuve de démonstration deux ans plus tôt, tente de lui contester la victoire, mais il termine néanmoins à plus de six points de l’inconnu Schönbächler, qui décroche une médaille d’or sensationnelle.
back to top En