skip to content
IOC

Sonja Henie seule sur sa planète

A Chamonix en 1924, Sonja Henie avait onze ans. Encore mal assurée, elle s’était classée 8e et dernière de la compétition de patinage artistique. A Saint-Moritz en 1928, âgée de 15 ans, elle avait ébahi le public et les juges et brillamment remporté sa première médaille d’or olympique.


A Lake Placid, la championne norvégienne a encore 19 ans, et au moment de disputer la première compétition olympique de patinage artistique en salle, dans une arène de 4500 places spécialement construite pour l’occasion et remplie à ras bord ce 9 février 1932, elle a tout simplement remporté tous les titres mondiaux mis en jeu depuis son triomphe à Saint-Moritz : Londres 1928, Budapest 1929, New York 1930 et Berlin 1931. Sans oublier les deux championnats d’Europe auxquels elle a participé : Saint-Moritz 1931 et Paris 1932 un mois avant les Jeux.

Sur la glace de l’arène olympique de Lake Placid, Sonja Henie qui est déjà une star mondiale, est plus forte, plus étincelante que jamais. Les sept juges la donnent première à l’issue des figures imposées, mais le public qui l’applaudit à tout rompre, n’a encore rien vu.

IOC

Le lendemain 10 février, pour son programme libre, la « Fée de la glace » s’élève à niveau inconnu de ses contemporains. Elle exécute avec grâce des sauts incroyables et semble se jouer de la gravité. Sa prestation recueille un accueil délirant des spectateurs massé dans les tribunes.

A nouveau, les sept juges lui accordent la première place. Henie s’impose avec une avance considérable devant l’Autrichienne Fritzi Burger (2e comme à Saint-Moritz 1928) et l’Américaine Maribel Vinson. Cette victoire exceptionnelle cimente un peu plus sa place dans la légende de son sport. On dira de Sonja Henie qu’elle a aidé à définir le patinage artistique et lui a apporté ses lettres de noblesse olympiques.

Henie s’adjugera une troisième médaille d’or olympique consécutive à Garmisch en 1936 et continuera à remporter des titres mondiaux et européens pour parvenir au total de 10 (planétaires) et 6 (continentaux), se constituant un palmarès inégalable et inégalé, avant de devenir professionnelle, de monter de galas sur glace aux Etats-Unis et en Europe, puis d’entamer une carrière de star du cinéma à Hollywood.

Getty Images

back to top En