skip to content
© 1928 / Comité International Olympique (CIO)
Date
19 févr. 1928
Tags
St. Moritz 1928 , Actu CIO , Patinage artistique , Norvège ,

Sonja Henie éblouit Saint-Moritz et devient la « Fée de la glace »

La Norvégienne Sonja Henie est sans nul doute la première grande star internationale du patinage artistique. Elle avait déjà fait sensation à Chamonix en 1924 en y disputant la compétition féminine à l’âge de onze ans. Encore peu assurée, elle s’était classée huitième et dernière de l’épreuve remportée par l’autrichienne Herma Szabo.

Mais en 1926 lors des championnats du monde de  Berlin, Sonja Henie termine 2e derrière elle, et l’année suivante à Davos (Suisse), elle domine Szabo pour remporter le premier de ses…. dix titres mondiaux, record jamais battu. Cette victoire précipite d’ailleurs le retrait de la championne autrichienne de la scène sportive.

A Saint-Moritz le 14 février 1928, le nombre de concurrentes par rapport à Chamonix quatre ans plus tôt a plus que doublé : elles sont vingt, représentant huit nations. Sonja Henie est à peine entrée dans l’adolescence à 15 ans et 315 jours. Dès les imposées, elle ébahit le public et les juges, qui, tous sauf un, la classent à la première place.

Dans le libre patiné sur le thème du Lac des Cygnes de de Piotr Ilitch Tchaïkovski deux jours plus tard, elle est étincelante. Sonja Henie emmène le patinage artistique dans une nouvelle dimension. Elle est la première à proposer une véritable « chorégraphie » directement venue de la danse, exécute une variété de sauts inédits, des enchaînement pleins de charme, une étonnant vitesse d’exécution, et gagne un surnom pour la vie : « La fée de la glace ».

IOC

Elle est pour la première fois sacrée championne olympique avec une avance conséquente sur l’Autrichienne Fritzi Bruger qui prend la médaille d’argent devant la vice-championne olympique de Chamonix, l’Américaine Beatrix Loughan.

Sonja Henie va conserver son titre à deux reprises (1932 et 1936), remporter les championnats du monde en continu de 1927 à 1936, sans compter six victoires aux championnats d’Europe de 1931 à 1936 pour se constituer un palmarès inégalable et inégalé dans sa discipline. Star planétaire, elle proposera par la suite aux Etats-Unis et en Europe les premiers grands spectacles sur glace. Elle deviendra également une vedette du cinéma à Hollywood et fera la couverture des plus grands magazines. Une vie de légende.
back to top En