skip to content
IOC / Greg Martin
Date
17 oct. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Actualités du CIO

Solidarité et neutralité politique indispensables à l'universalité des Jeux Olympiques, insiste le président Thomas Bach devant l'assemblée générale de l'ACNO

S'exprimant à l'assemblée générale de l'Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) tenue à Doha, le président du CIO a appelé l'audience à “respecter la neutralité politique dans tout ce qui est entrepris". "Il n'appartient pas au sport de prendre parti sur le plan politique", a-t-il déclaré. "Notre mission est de rassembler le monde entier dans une compétition pacifique. Pour y parvenir, nous devons nous en tenir aux principes de solidarité, de neutralité politique, de respect et d'unité dans tout ce que nous faisons et tout ce que nous disons." 


Et le président Thomas Bach de poursuivre au cours de son allocution dans la capitale qatarie :

“Nous vivons dans un monde diversifié où votre voisin peut penser différemment, ne pas ressentir la même chose et avoir une opinion différente. Respectez vos voisins, respectez tous les membres de la famille olympique et ne prenez pas parti politiquement. Concentrez-vous sur l'unité du sport, concentrez-vous sur ce qui nous unit, et non sur ce qui nous divise ou sur ceux qui tentent de nous diviser."

Devant un parterre composé des représentants de plus de 200 Comités Nationaux Olympiques (CNO), le président Thomas Bach a également souligné l'importance de la solidarité pour l'unité du Mouvement Olympique.

"Pour accomplir notre mission, nous devons garder à l'esprit la solidarité, la neutralité politique, le respect et l'unité. Aucun Comité National Olympique ne saurait donner la priorité à ses intérêts ; aucun sport ne saurait donner la priorité à ses intérêts ; aucun individu ne saurait donner la priorité à ses intérêts. Nous devons tous faire passer notre mission en premier. Nous devons nous en tenir à nos principes de solidarité, de respect et d'unité."

IOC / Greg Martin

Et le président Bach a dénoncé ceux qui veulent voir les Jeux Olympiques comme un modèle commercial qui ne viserait qu'à "maximiser les profits".

"Pour être extrêmement clair, il ne s'agit pas de faire de l'argent aux Jeux Olympiques. Il ne s'agit pas d'y générer un maximum de revenus", a-t-il déclaré.  "Les Jeux Olympiques sont là pour accomplir notre mission de rassembler le monde à travers le sport, de promouvoir et de défendre nos valeurs. Pour nous, l'argent n'est qu'un moyen d'accomplir notre mission", a-t-il ajouté.

Le président Thomas Bach a également averti que si les Jeux devaient devenir un modèle commercial destiné à maximiser les profits,  "nous n'aurions pas 206 CNO, nous n'aurions pas l'équipe olympique des réfugiés, nous n'aurions pas des athlètes de 33 sports en compétition. Nous n'aurions qu'un groupe très spécifique d'athlètes dans un nombre restreint de sports olympiques. Et les Jeux Olympiques tels que nous les voulons et tels qu'ils ont été conçus cesseraient d'exister. Nous aurions juste un autre produit de divertissement."

Pour consulter le texte intégral de ce discours libre, retranscrit tel qu'il a été prononcé (en anglais), cliquez ici.

back to top En