skip to content
Date
16 août 2006
Tags
Actu CIO

Soixante-dix ans des JO de Berlin


Berlin, août 1936, Jeux de la XIe Olympiade. Cela fait 70 ans qu’ils ont eu lieu dans la capitale allemande. Le pays fête l’événement comme jamais : mille trains spéciaux acheminent les spectateurs, 4,5 millions de billets sont vendus et les athlètes allemands remportent 33 médailles d’or (contre trois à Los Angeles quatre ans auparavant). Les envoyés spéciaux de la presse ne seront pourtant pas dupes et Jacques Goddet titrera dans L’Equipe : « Les Jeux défigurés »...
 
Jesse Owens, incontournable héros des Jeux
On ne reviendra pas sur le triomphe de Jesse Owens, vainqueur du 100m, du 200m, du saut en longueur et du 4 X 100m. On ne parlera pas de l’incroyable amitié qui, le temps d’une épreuve, unit le facétieux Américain à l’Allemand Carl Ludwig Long. On se souviendra néanmoins de cette magnifique image des deux athlètes photographiés l’un contre l’autre, hilares, complices, seuls au monde, faisant fi de l’atmosphère angoissante qui régnait à l’époque.
 
Clin d’œil à l’histoire
C’est dans le même stade que s’est déroulée, le 9 juillet dernier, la finale de la Coupe du monde de football. Son histoire remonte au XIXe siècle, lorsque des courses de chevaux y étaient organisées. Un stade avait ensuite été construit en prévision des Jeux de 1916. Ils n’eurent jamais lieu à cause de la Première Guerre mondiale. Avec l’arrivée au pouvoir d’Hitler en 1933, les plans du Reichssportfeld prennent une tout autre allure. Le Führer ordonne la destruction de l’ancien stade pour faire place à un nouveau d’un autre style, en vue des JO de 1936.
 
Théâtre de la propagande nazie
Un décorum romain et des grandes statues de colosses sont le théâtre de la propagande nazie, même si Hitler interdit toute attaque antisémite pendant les compétitions. Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, un bunker sera construit sous le stade. Le stade survivra miraculeusement aux bombardements et, en 1945, deviendra le quartier général des troupes britanniques. Aujourd’hui, il a été rebaptisé Olympiastadion. À l’entrée, une plaque commémorative sur laquelle figure, entre autres, le nom de Jesse Owens rappelle ces fameux Jeux de 1936.
 
 Berlin 1936
 
  Multimédia Berlin 1936
Tags Actu CIO
back to top En