skip to content

Sohrab Moradi apporte son deuxième titre à l’Iran en haltérophilie

Sohrab Moradi a remporté la deuxième médaille d’or iranienne en deux jours sur le plateau d’haltérophilie du Pavillon 2 Riocentro, samedi. Il a fini loin des ses rivaux dans la catégorie des 94kg hommes.

Lorsque Kianoush Rostami s’est imposé chez les 85kg en battant le record du monde vendredi 12 août, il a prédit de nouvelles victoires pour l’Iran à Rio, citant nommément son compatriote Sohrab Moradi. Et il ne s’est pas trompé!

Moradi l’a nettement emporté, avec un total olympique de 403 kg (182 kg à l’arraché, 221kg à l’épaulé-jeté) qui lui a donné une marge de 8kg sur le Biélorusse Vladzim Sraltsou (395kg) et de 11kg sur le lituanien Aurimas Didzbalis, sans avoir besoin de réussir ses deux dernières tentatives à l’épaulé-jeté sur une barre record à 234kg.

Getty Images

« Maintenant, mon voeu le plus cher est que Behdad Salimikordasiabi gagne sa deuxième médaille d’or, et qu’il apporte sa troisième à l’Iran à Rio » a dit Sohrab Moradi

Aurimas Didzbalis aurait pu poser plus de difficultés à Moradi, mais il a manqué ses deux premières tentatives à 177kg à l’arraché. Il n’a pas non plus réussi à soulever sa dernière barre à 230kg à l’épaulé-jeté, finissant toutefois sa compétition sur le plateau avec un saut périlleux. « Je ne le fais que si je gagne une médaille », a-t-il expliqué, « Si j’avais fini à la 4e place, vous ne l’auriez pas vu! ».

Il y avait deux haltérophiles iraniens parmi les huit finalistes dans cette épreuve, et beaucoup de leurs compatriotes présents dans les tribunes pour les supporter, au milieu de plus de 5000 spectateurs. Hasem Ali, 24 ans, n’a réussi que deux tentatives en tout pour totaliser 383kg et finir à la 7e place.

Getty Images

Moradi a donc achevé sa compétition en tenant de battre le record du monde à 234kg à l’épaulé-jeté alors que la victoire lui était assurée, mais il a été très loin de réussir chacune de ses deux tentatives, car a-t-il expliqué, « J’ai ressenti une douleur à la cuisse droite. »

Les leveurs de fonte iraniens pourraient bien parvenir à un record de trois médailles d’or sur une édition des Jeux Olympiques si le grand favori Behdad Salimikordasiabi parvient à conserver sa couronne des super-lourds mardi 16 août, au dernier jour des compétition d’haltérophilie de Rio 2016.

back to top En