skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Snowboard Slopestyle : Jamie Anderson reste la patronne

L’Américaine Jamie Anderson, 27 ans, domine largement le snowboard slopestyle et ce, depuis plusieurs années. Déjà sacrée à Sotchi, il y a quatre ans, elle conserve son titre avec une large avance en écrasant la concurrence dès son premier run de la finale dans le Phoenix Park. La deuxième place revient à la Canadienne Laurie Blouin et la troisième à la Finlandaise Enni Rukajarvi.

Jamie Anderson incarne magnifiquement sa discipline et elle a parfaitement assumé son statut de favorite malgré les rafales de vent qui ont retardé le début de la compétition finale de plus d’une heure. L’Américaine a des nerfs et sa maîtrise technique lui a permis de tuer la finale dès son premier run, récoltant une note impressionnante de 83.00. Après, ses rivales étaient condamnées à prendre de gros risques et plusieurs d’entre elles l’ont payé en allant mordre le tapis dans des conditions rendues difficiles par le froid et surtout le vent glacial qui balayait le snowpark. Cependant la double championne olympique s’est fait quelques frayeurs au milieu du parcours. « J’allais faire un cab nine, raconte-t-elle, mais quand j’ai quitté le tremplin j’ai réalisé que je n’avais pas assez de vitesse et il a fallu que j’ouvre un peu pour retomber sur mes pieds. »

Getty Images

Victorieuse de la Coupe du monde de slopestyle ces deux dernières années, championne olympique en titre et vainqueur des derniers X-games de la spécialité en janvier dernier, Jamie possède une maîtrise très nettement supérieure à la concurrence. La Canadienne Laurie Blouin, âgée de 21 ans n’a pu faire mieux que 76.33 lors de son deuxième run pour s’adjuger la médaille d’argent. Après avoir remporté le championnat du monde en Sierra Nevada la saison dernière, elle visait la médaille d’or mais se contentera de l’argent.

Jamie Anderson (Getty Images)
Un podium sans surprise

Pas de surprise non plus avec la présence de la Finlandaise Enni Rukajarvi à la troisième place. Elle avait déjà fini sur le podium à Sotchi, il y a quatre ans en obtenant cette fois la médaille d’argent. Agée de 27 ans comme Anderson, elle est parvenue à maîtriser ses nerfs pour aller chercher cette médaille lors de son deuxième et ultime run, récompensé d’une note de 75.38.

Avec cette victoire, Anderson devient la première snowboardeuse de l’histoire à remporter deux médailles d’or olympiques. Elle égale Philipp Schoch, Seth Wescott et Vic Wild qui avaient réussi semblable performance côté masculin. Elle offre une douzième médaille d’or américaine aux Jeux Olympiques dans cette discipline.

Une famille de huit enfants

Petit gabarit d’1,57 m, Jamie Anderson est tout aussi explosive qu’intrépide. Elle s’est lancée dans la discipline pour imiter ses deux grandes sœurs sur les pentes qui surplombent le Lac Tahoe en Californie. Surdouée de la discipline, elle était devenue la plus jeune participante aux X games à l’age de 13 ans en 2004 et la plus jeune gagnante deux ans plus tard. Elle a su également devenir une ambassadrice de sa discipline en participant à un documentaire baptisé « Full Moon » en 2015 avec plusieurs de ses amies snowboardeuses.

Laurie Blouin (Getty Images)

Sa sœur Joanie a elle aussi pratiqué le snowboard à un haut niveau tandis que son compagnon, le Canadien Tyler Nicholson a remporté le World snowboard tour en 2016. 5eme d’une famille de huit enfants, elle aime se préparer aux compétitions dans le calme et elle est une adepte de la méditation. Blessée à l’épaule l’année dernière, elle a su revenir au meilleur niveau en 2018 pour réussir un nouveau doublé X-Games/Jeux Olympiques. Après le succès de son jeune compatriote Redmond Gerard, la veille, Jamie Anderson confirme une assez nette mainmise de l’équipe américaine sur cette spécialité. 

Enni Rukajarvi (Getty Images)

 

back to top En