skip to content
Date
20 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO

Slalom dames : place à l’apothéose !

La dernière épreuve  féminine de ski alpin à Rosa Khutor, vendredi 21 février,  promet une belle empoignade. D’un côté la championne du monde Mikaela Shirffrin, 18 ans, et de l’autre la recordwoman de victoires dans la discipline, l’Autrichienne Marlies Schild. Avec comme arbitres, la tenante du titre Maria Höfl-Riesch, les suédoises Frida Hansdotter et Maria Pietilae-Holmner, sans oublier la reine du ski alpin à Sotchi, Tina Maze !


Pas franchement ravie par sa cinquième place en géant, mardi 18 février, l'Américaine Mikaela Shiffrin, pas encore 19 ans, désire d'autant plus décrocher l'or olympique du slalom à Rosa Khutor. D'une génération l'autre, l'Autrichienne Marlies Schild, 33 ans, veut aussi cette apothéose à une longue carrière. Paradoxalement, c'est la « teenager », championne du monde à 17 ans, qui serait la plus déçue des deux si elle n’atteignait pas son but dans cette quête de l'or. Même si la skieuse du Colorado peut espérer encore participer à trois, voire quatre éditions des Jeux d’hiver.

Comme s'il n'y avait place que pour l'une ou l'autre à la lumière, les deux championnes ont partagé le podium en une seule occasion cette saison, à Lienz, où Schild avait gagné fin décembre devant Shiffrin. Schild avait pris le bronze du slalom aux Jeux de Turin en 2006 et l'argent quatre ans plus tard, battue par l'Allemande Maria Riesch. « Alors l'or? Bien sûr que je le désire. Mais je ne me considère pas comme favorite », indique la Salzbourgeoise. Une médaille olympique de plus, qui serait alors la quatrième, et Schild deviendrait la première slalomeuse à monter sur les podiums de trois Jeux différents.

Des Suédoises ambitieuses

« Il faudra deux manches parfaites. Je ferai le maximum mais je ne suis pas stressée, je ne ressens pas de pression », ajoute l'Autrichienne, qui possède le plus riche palmarès en slaloms de l'histoire de la Coupe du monde, avec 35 succès.

Maria Riesch, devenue Höfl-Riesch depuis son mariage en 2011, a défendu victorieusement, il y a dix jours, son titre en super-combiné. Il lui sera plus difficile de faire de même en slalom. Sa dernière victoire entre les piquets serrés remonte au 10 novembre 2012, sur la Noire de Levi en Finlande, sa piste. « Maria est une véritable championne, capable de briller sur tous les tableaux, en Coupe du monde, aux Mondiaux, aux JO », souligne, admirative, Mikaela Shiffrin.

Passées à côté du sujet en géant, les Suédoises disposent d'une seconde chance ce vendredi. Lauréate du slalom de Kranjska Gora (Slovénie), le dernier en Coupe du monde avant les Jeux, Frida Hansdotter a mis un terme à une série de huit places de deuxième sur le circuit majeur. « Tout arrive », sourit la championne de Norberg. Entraîneur des Scandinaves, l’Italien Christian Thoma compte aussi sur Maria Pietilae-Holmner pour succéder à Anja Pärson, sacrée dans la discipline technique aux Jeux de Turin en 2006.

Et puis il y a la reine du ski alpin à Sotchi, Tina Maze, qui avait brillé dans les cinq disciplines lors de sa saison 2012-2013 record sur la coupe du monde FIS, s’imposant au passage trois fois en slalom et ne cédant le petit globe de cristal de la spécialité à Shiffrin que lors de la dernière épreuve à Lanzerehide. Sur la lancée de ses succès en descente et en géant, en pleine confiance, la championne slovène pourrait bien mettre tout le monde d’accord entre les piquets à Rosa Khutor.


back to top