skip to content
Date
22 févr. 1988
Tags
Calgary 1988 , Ski alpin , Autriche , Actu CIO

Ski alpin - Sigrid Wolf épingle le super-G à son palmarès

Le super-G a fait ses premiers pas olympiques à Calgary et à l’heure du départ, les favoris ressemblent assez naturellement à ceux qui ont brillé durant la Coupe du monde. En ce qui concerne l’épreuve féminine, les noms de trois femmes reviennent dans les conversations : ceux des deux Suissesses Maria Walliser et Michela Figini, et de l’Allemande de l’Ouest Marina Kiehl qui a remporté la descente, mais qui est surtout une slalomeuse.


L’Autrichienne Sigrid Wolf est davantage considérée comme un outsider, bien que son palmarès soit orné de deux belles victoires en super-G, puisqu’elle s’est imposée à Sestrière et à Tignes peu avant les Jeux.

Un mois avant Calgary, l’Autrichienne a vécu un épisode douloureux puisqu’elle a été disqualifiée d’une course pour avoir accroché son dossard avec une épingle de sûreté pour l’empêcher de claquer au vent. Depuis ce jour, elle porte cette épingle en sautoir, un porte-bonheur qui est là pour lui rappeler qu’il n’est jamais facile de vaincre et qui lui sert d’aiguillon face à l’adversité. À Calgary, l’épingle de sûreté va remplir son rôle puisqu’elle va réaliser une course inspirée.

Lorsque Sigrid Wolf s’élance, Michela Figini a signé un temps de référence de 1’20’’03, alors que Maria Walliser a skié près d’une demi-seconde plus lentement.
L’Autrichienne est 12e dans l’ordre des départs. Nullement impressionnée par les circonstances ou par le chrono de Michela Figini, elle skie à merveille et franchit l’arrivée avec une seconde pile d’avance sur la Suissesse, ce qui lui permet de prendre la tête haut la main.

Reste à savoir si Marina Kiehl, qui s’élance juste après, peut mettre à profit ses talents de slalomeuse pour rivaliser. En l’occurrence, la réponse est non puisque l’Allemande de l’Ouest n’est jamais dans le coup et termine seulement 13e.

Sigrid Wolf sera élue par la suite Sportive autrichienne de l’année. Elle enchaînera en terminant vice-championne du monde du super-G l’année suivante, mais, en 1990, une blessure au genou mettra prématurément un terme à sa carrière.

back to top En