skip to content
Date
25 sept. 2000
Tags
Sydney 2000

Six médailles en gymnastique : moisson fructueuse pour Nemov

Le gymnaste russe Aleksey Nemov avait atteint les sommets quatre ans plus tôt à Atlanta, d’où il était revenu avec deux médailles d’or, une d’argent et trois de bronze. À Sydney, toujours jeune du haut de ses 24 ans, le voilà de retour sur la scène olympique avec l’espoir de rééditer son exploit.


Depuis Atlanta, Nemov a été contrarié dans sa progression par une série de blessures, notamment dans le concours général qui lui avait valu l’argent aux États-Unis. Pas de problèmes en revanche au sol où sa force est restée intacte, ce qui lui a permis de devenir champion du monde en 1997 et 1999, années où il est revenu bredouille dans le concours général.

Le fait de revenir aux Jeux a peut-être accru sa motivation, à moins qu’il n’ait tout simplement programmé parfaitement son retour en forme. Quoi qu’il en soit, aux Jeux de Sydney, il fait preuve d’entrée d’un formidable style qui lui permet de mener le bal à l’issue des qualifications du concours général.

En finale, il réalise à nouveau une magnifique prestation à chaque appareil, délivrant une série d’enchaînements parfaits. Même si le score est serré, il mène de bout à bout, coiffant le Chinois Wei Yang pour l’or d’à peine un peu plus d’un dixième de point.

Nemov enchaîne avec une médaille d’argent au sol, où il est devancé à la surprise générale par le gymnaste letton Igors Vihrovs. Il reprend toutefois sa place sur la plus haute marche du podium avec une victoire surprise à la barre fixe. Cet agrès n’est pas sa meilleure épreuve, comme beaucoup de personnes le savent, y compris Nemov lui-même, mais le Russe exécute un enchaînement superbe pour égaler le score du Français Benjamin Varonian, avant d’obtenir la médaille d’or au bénéfice d’une meilleure note d’exécution.

Il obtient également la médaille de bronze aux barres parallèles, au cheval d’arçon et également dans le concours général par équipes avec la Russie, ce qui veut dire que Nemov termine ses Jeux exactement comme il le fit à Atlanta avec deux médailles d’or, une d’argent et trois de bronze.

Cette moisson est la plus belle récoltée par un sportif à Sydney et ses 12 médailles olympiques le placent parmi les plus grands gymnastes de tous les temps.

back to top