skip to content
Date
25 juil. 1952
Tags
Helsinki 1952

Singh et l'Inde reçus cinq sur cinq en hockey

L’Inde attendait beaucoup de ces Jeux Olympiques. Certes, la nation asiatique a eu le bonheur de gagner une médaille de bronze en lutte, mais elle fait figure de bonus. Pour l’armada de passionnés de sport indiens, tous les espoirs se concentrent sur l’équipe nationale de hockey sur gazon.


La star de l’équipe s’appelle Balbir Singh Dosanjh, un policier du Punjab bien plus connu pour être le meilleur buteur de l’Inde. Balbir Singh était déjà présent dans l’équipe indienne qui a décroché l’or en 1948 et à Helsinki, il hérite de l’honneur de porter le drapeau indien lors de la cérémonie d'ouverture.

Les espoirs indiens reposent sur un fait indéniable. L’équipe a en effet remporté tous les matches olympiques de hockey sur gazon qu’elle a disputés. Elle s’est ainsi couverte d’or lors des quatre précédents Jeux, en alignant la bagatelle de 17 victoires en autant de rencontres, assorties de 127 buts marqués pour seulement cinq encaissés. Des chiffres qui résument à peine sa domination.

À Helsinki, les meilleures équipes n’entrent en lice qu’au stade des quarts de finale. L’Inde entame les hostilités par une nette victoire sur l’Autriche, 4-0, avant de battre la Grande-Bretagne 3-1 en demi-finale.

À ce moment-là, Balbir Singh a déjà marqué quatre des sept buts de son équipe, justifiant ainsi sa réputation d’attaquant le plus doué de la discipline. Il va cependant l’étoffer un peu plus lors de la finale.

Les Pays-Bas se dressent entre l’Inde et la médaille d’or. Les Néerlandais ont battu le Pakistan en demi-finale 1-0, mais savent que leur match suivant sera d'un tout autre calibre. Et c’est bien le cas, car Balbir Singh donne le tournis au gardien néerlandais. Il inscrit cinq buts et l’Inde remporte le match 6-1, scellant son cinquième sacre olympique consécutif.

Balbir Singh sera à nouveau le porte-drapeau de l’Inde lors des Jeux suivants où il gagnera une nouvelle médaille d'or, portant son total à trois titres olympiques. Il reste le seul joueur à avoir marqué cinq fois lors d’une finale olympique et est toujours vénéré comme l’un des plus grands hockeyeurs de son pays.

back to top