skip to content

Simone Biles impériale au saut, Alyia Mustafina imbattable aux barres asymétriques

L’Américaine Simone Biles a remporté dimanche devant le public de l’Arène Olympique sa 3e médaille d’or en dominant la finale du saut de cheval. La Russe Aliya Mustafina a de son coté remporté son deuxième titre olympique consécutif aux barres asymétriques.

Simone Biles, saga olympique, épisode 3: l'Américaine vise toujours son inédit quintuplé en or aux Jeux de Rio 2016 après son sacre au saut dimanche.

Simone Biles était venue passer un bon moment, comme elle l'avait annoncé la veille: les concours généraux, « c'est la partie la plus stressante de la compétition, maintenant ce sont les compétitions individuelles donc il faut prendre du plaisir ».

Elle était la dernière à passer au saut de cheval, et quand sa note est tombée, un solide 15,966, elle a souri sans effusion de joie, sans l'émotion extrême qui l'avait saisie avec ses copines américaines. Simplement la satisfaction du travail bien fait, à l'issue de deux sauts maîtrisés. Comme toujours.

Mais avec une saveur particulière: son premier or sur cet appareil. « Cela représente beaucoup pour moi », a-t-elle commenté. « C'est quelque chose que je voulais ardemment, alors j'ai essayé de rester concentrée avant d'aller sauter. »

« Elle est phénoménale physiquement, mais si on n'a pas le plus important, ça ne marche pas: elle a encore démontré qu'elle était très forte mentalement pour pouvoir assumer toute cette pression et continuer à dominer le sport », a noté Laurent Landi, un des entraîneurs de l'équipe américaine.

Simone Biles devance largement sur le podium la Russe Maria Paseka, championne du monde en titre, et la Suissesse Giulia Steingruber. A noter, pour la belle histoire, la 4e place de Dipa Karmakar, première gymnaste indienne à participer à une finale olympique de gymnastique.

Getty Images

Aliya Mustafina conserve son titre aux barres asymétriques

Aux barres asymétriques, unique agrès qui échappe à l'orpaillage forcené de Biles, la Russe Aliya Mustafina a conservé son titre, devant l'Américaine Madison Kocian et l'Allemande Sophie Scheder.

Mustafina a été créditée d’un total de 15.900 avec le plus grand nombre de points en difficulté (6.800), alors que Kocian a obtenu un score de 15.833 avec la meilleure note pour l’exécution (9.100). Scheider a fini plus loin (15.566).

Getty Images

Que représente pour Aliya Mustafina le fait de remporter une deuxième médaille d’or consécutive 
aux barres asymétriques ? « Cela veut dire que c’est mon meilleur agrès. Après avoir fait un break, après avoir été blessée, j’ai été capable de tout rassembler à nouveau ».

Getty Images

« Quand c’était difficile pour moi, quand j’avais mal, je me suis toujours ressaisie en me disant  « Je veux le faire! », a-t-elle ajouté. Est-elle imbattable sur cet agrès ? « Eh bien maintenant, je dirais oui ! »

back to top En