skip to content
Shaun White Getty Images
PyeongChang 2018

Shaun White champion olympique pour la 3e fois en snowboard halfpipe

L'Américain Shaun White, superstar de la discipline et grand favori de l'épreuve, a remporté la médaille d'or de snowboard halfpipe, mercredi aux Jeux Olympiques de PyeongChang 2018, et décroché son troisième titre olympique dans la discipline après ceux de 2006 et 2010.


Il s’était qualifié in extremis pour ces Jeux de PyeongChang. Lors de la coupe du monde de snowmass en janvier dernier, Shaun White avait dû attendre son ultime run pour sortir d’énormes figures qui lui avait octroyé un total mémorable de 100 points et son billet pour ses quatrièmes Jeux d’hiver. Il faut dire que sa préparation avait été perturbée par une chute à l’entraînement en octobre dernier ayant nécessité notamment 62 points de sutures. Quatrième des Jeux de Sotchi, l’Américain âgé de 31 ans, est une véritable légende de sa discipline. Il l’a démontré à nouveau ce mercredi 14 février en dominant d’extrême justesse la finale du snowboard halfpipe. 

Shaun White (Getty Images)
Quatrieme participation aux Jeux

Le champion olympique de 2006 et de 2010 était devancé par le jeune Japonais Ayumu Hirano qui avait placé la barre très haut avec un total de 95.25, une note d’autant plus remarquable que le vent était encore très fort sur le snowpark de Phoenix. Mais White, surnommé depuis longtemps la « tomate volante », allait prendre tous les risques lors son dernier run réussissant notamment un back to back 1440 pour aller chercher l’or. Plus aérien que jamais, il pose toute ses difficultés sans aucune anicroche.  Les juges le gratifient alors de la meilleure note du jour avec 97.75. 

Shaun White Shaun White (Getty Images)

Derrière, le jeune Japonais Hirano est sous pression. Il s’élance courageusement pour essayer de faire mieux et part à la faute. Une chute lui enlève toute chance de victoire, et il finit à la deuxième place comme à Sotchi en 2014 où il avait été devancé à l'âge de 15 ans par le Suisse Iouri Podlatchikov.

Ayum Hirano Ayumu (Getty Images)

« Honnêtement aujourd’hui, le plus important était de se qualifier pour la finale, a indiqué Shaun White après sa victoire. C’est un tel parcours pour arriver jusqu’aux Jeux qu’on en oublierait presque qu’il faut se qualifier pour la finale. J’ai été surmotivé de poser ce premier run en finale. Cela m’a enlevé un énorme poids des épaules. Puis ensuite, j’ai vu tout le monde réussir de gros runs et cela m’a donné la motivation nécessaire pour lâcher ce dernier run. »

Scotty James Scotty James (Getty Images)
Les larmes dans les bras de sa maman 

Malgré les innombrables succès qui ont jalonné son exceptionnelle carrière, White laisse alors exploser sa joie. Après avoir lancé sa planche en l’air, il tombe à genoux avant de fondre en larmes. Des larmes qu’il n’avait pas encore séchées lorsqu’il se retrouve peu après dans les bras de sa maman Cathy White.  

La troisième place revient au champion du monde en titre, l’’Australien Scotty James, âgé de 23 ans avec un total de 92.00 réussi dès son premier run.

White est vraiment l’icône de sa discipline et son ambition est désormais de revenir aux Jeux Olympiques en 2020 en skateboard et pourquoi pas essayer de défendre son titre à Beijing en 2022 où il n’aura que…35 ans. Il est bien connu que les légendes ne meurent jamais….

back to top En