skip to content
Beatrix Loughran IOC
Lake Placid 1932

Seule ou en couples, Beatrix Loughran aligne les podiums


Beatrix Loughran ne change pas d’Etat pour disputer ses troisièmes Jeux d’hiver. Elle est en effet originaire de Mount Vernon, dans l’Etat de New York au nord duquel se situe Lake Placid. Mais elle n’est cette fois pas seule à défendre ses chances en patinage artistique, s’alignant dans la compétition de couples avec Sherwin Badger.

Un mois avant de devenir la première médaillée américaine dans les championnats du monde (le bronze à Oslo en 1924) Beatrix Loughran a également été la première patineuse de son pays à monter sur le podium olympique dans sa discipline. Lors des premiers Jeux d’hiver à Chamonix, elle s’est en effet adjugé la médaille d’argent derrière l’Autrichienne Herma Szabo, et si cette dernière a pris un net avantage dans les figures imposées, les deux championnes ont rivalisé d’audace et de grâce lors de leur programme libre. A l’arrivé, et dans une belle unanimité, les sept juges ont accordé la première place à Szabo et la deuxième à Loughran.

Beatrix Loughran est championne des Etats-Unis en 1925, 1926 et 1927 puis dispute ses deuxièmes Jeux d’hiver en 1928 à Saint-Moritz, une compétition entièrement dominée par la Norvégienne Sonja Henie. Pour les places d’honneur, c’est en revanche très serré. Loughran est finalement devancée de peu par l’autrichienne Fritzi Burger pour la médaille d’argent et se contente de la troisième place. Elle s’est parallèlement tournée vers l’épreuve des couples et depuis cette année 1928, patine dans la discipline avec Sherwin Badger. Tous deux se classent 4e de la compétition remportée à Saint-Moritz par les Français Andrée Joly et Pierre Brunet.

Le couple Loughran-Badger remporte trois fois consécutivement les championnats nationaux en 1930, 1931 et 1932 et s’adjuge le bronze dans les championnats du monde 1930 à New York. A Lake Placid, le 12 février 1932, ils se hissent au niveau du couple le plus dominateur de l’époque : Andrée et Pierre Brunet, mari et femme depuis 1929. Si bien qu’après leurs magnifiques prestations respectives, les juges sont partagés : deux juges donnent la première place aux Américains, trois autres mettent les Français devant : les Brunet conservent leur titre tandis que Beatrix Loughran est sur le podium pour la 3e fois consécutive avec une nouvelle médaille d’argent.

Beatrix Loughran reste de nos jours la seule athlète de son pays à avoir remporté trois médailles olympiques en patinage artistique. Deux ans après sa disparition en 1975, elle fait partie des premiers champions introduits au « United States Figure Skating Hall of Fame », le temple de la renommée américain de son sport.

back to top En