skip to content
Date
11 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Aviron

Sensations et pluie de médailles sur la lagune d’aviron de Rio 2016

Il n’y a pas eu de temps mort durant un programme chargé sur le lac Rodrigo de Freitas pour les premières finales d’aviron des Jeux Olympiques de Rio 2016, avec, outre le deuxième titre remporté par l’invincible duo néo-zélandais Bond-Murray en deux de pointe, pas moins de six médailles d’or distribuées à des rameurs issus de cinq Comités Nationaux Olympiques différents.

La finale du deux de couple dames a peut être offert le plus intense bras de fer de la journée. les Polonaises Magdalena Fularczyk-Kozlowska et Natalia Madaj ont produit un bel effort pour prendre le le meilleur dans les ultimes coups de pelle sur les Britanniques Katherine Grainger et Victoria Thornley. Grainger se contente ainsi de la médaille d’argent, abandonnant le titre qu’elle avait gagné avec Anna Watkins à Londres en 2012.

Getty Images

Les bateaux polonais et britannique sont restés au coude à coude durant la majeure partie de la course, Grainger et Thornley passant la marque des 1000m avec 64/100e d’avance et semblant prêtes pour la victoire, mais les Polonaises ont produit un effort colossal aux abords de la ligne d’arrivée pour prendre le dessus ! « Dans les 100 derniers mètres, nous avons senti que nous pouvions les attraper », a dit Magdalena Fularczyk-Kozlowska qui offre à la Pologne sa première médaille d’or à Rio ! « Grainger est une légende, mais en Pologne, on dit qu’il faut battre les champions. Pendant la course, nous n’avons pas pensé à ça. Face à nous, c’était juste l’équipage britannique ».

Getty Images

La médaille d’argent de Grainger fait d’elle la première sportive britannique à gagner des médailles dans cinq Jeux Olympiques, et son total de cinq podiums en fait l’olympienne la plus décorée de son pays avec la tenniswoman des années 1920 Kitty McKane.

Sinkovic et Sinkovic signent une première

Les frères croates Martin et Valent Sinkovic, qui avaient gagné l’argent à Londres en 2012, constituant la moitié de l’équipe du quatre de couple, ont franchi un cap supplémentaire en deux de couple, remportant la première médaille d’or olympique de leur pays en aviron. Martin a fondu en larmes en sortant sur le ponton, mais il n’a pas manqué de dire que c’étaient « de très belles larmes ».

Getty Images

La course s’est résumée en un duel particulièrement serré entre les Sinkovic et l’embarcation lituanienne, les deux bateaux se tenant durant la majorité de la course. Après avoir tenu en respect Mindaugas Griskonis et Saulius Ritter jusqu’aux 1000m, le duo Croate a reculé en 2e position aux trois-quarts de la course. Mais les frères SInkovic ont produit un effort phénoménal pour s’imposer avec plus d’une seconde de marge à l’arrivée. « Nous ne pouvons pas être plus heureux », a commenté le frère ainé Martin, « On a réussi un truc spécial dans les dernier 500, en revenant de nulle part ! ».

« Pour moi, gagner la médaille d’or olympique, c’est un rêve depuis que je suis né », a ajouté Martin Sinkovic. « Remporter le premier titre pour mon pays, c’est encore plus spécial. C’est vraiment beau de réaliser une première et d’ouvrir la voie pour beaucoup de médailles d’or ». Le lituanien Ritter était ravi d’avoir progressé seize ans plus tard. « Ca fait un bout de temps depuis Sydney 2000, où j’avais remporté une médaille de bronze. C’est vraiment bon de faire mieux. C’est un honneur pour nous ».

Getty Images

Les Allemands monopolisent les titres en quatre de couple

Getty Images

L’Allemagne s’est parée d’or aussi bien chez les hommes que chez les dames en quatre de couple. L’équipage masculin a conservé le titre qu’il avait gagné à Londres en 2012 devant l’Australie, alors que l’Estonie a remporté sa première médaille à Rio 2016 avec son quatuor qui a complété le podium.

Le quatre de couple allemand, composé de Philip Wende, Lauritz Schoof, Karl Schulze et Hans Gruhne a mené dès le départ sur le parcours de 2000m du Lagon Rodrigo de Freitas. Il a passé la ligne d’arrivée en 6:6.91, une seconde et demie avant le bateau australien. Karsten Forsterling, Alexander Belonogoff, Cameron Girdlestone, James McCrae étaient largement devancés jusqu’à la mi-course, quand ils ont accéléré pour venir menacer les Allemands.

Getty Images

Dans la course féminine, l’Allemagne est sortie gagnante d’une finale très disputée avec les Pays-Bas et la Pologne. Lisa Scmidla a expliqué qu’elle et ses coéquipières n’ont jamais douté dans leurs capacités à remporter une course aussi serrée. « Nous en avons parlé avant la finale, parce qu’il y avait beaucoup de pression. Nous sommes parties très vite puis nous avons été menées d’une demi-longueur mais nous n’avons jamais douté que nous pouvions l’emporter ».

Des suisses poids lourd dans le quatre de pointe poids léger

La course au podium du quatre poids léger masculin a donné lieu à une explication musclée entre équipages européens. Le quatuor suisse (Lucas Tramer, Simon Schuerch, Simon Niepmann, Mario Gyr) l’a emporté sur le fil devant le bateau danois (Jacob Barsoe, Jacob Larsen, Kasper et Morten Jörgensen) avec l’embarcation française (Franck Solforosi, Thomas Baroukh, Guillaume Rinceau, Thibaut Colard) sur les talons !

back to top En