skip to content
Getty Images
Date
16 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Canoë sprint , Allemagne

Sébastian Brendel et Lisa Carrington conservent leurs titres en canoë-kayak sprint

L’Allemand Sebastian Brendel et la Néo-Zélandaise Lisa Carrington ont défendu victorieusement leurs titres respectifs du C1 1000m hommes et du K1 200m dames sur le lagon Rodrigo de Freitas, au cours d’une journée où quatre titres olympiques en canoë-kayak sprint ont été attribués.

En Canoë monoplace 1000m, Sebastian Brendel a réussi à contenir les assauts du Brésilien Isaquias Queiroz dos Santos pour conserver la couronne gagnée à Londres il y a quatre ans. Bien que le favori du public ait pagayé à une cadence supérieure, son rival plus expérimenté a mené du départ à l’arrivée, la puissance du champion allemand s’avérant décisive dans le final.

« J’ai vraiment fait une bonne course », a dit le double champion olympique, qui a gagné 17 de ses 19 courses majeures depuis son triomphe londonien. « Bien sûr, il vous vient à l’esprit que vous pouvez perdre, mais je pense que j’étais extrêmement bien préparé ».

Getty Images

Consolation pour Isaquias Queiroz dos Santos, il a remporté mardi la première médaille du Brésil en canoë-kayak sprint, alors que le bronze de Serghei Tarnovschi n’est que le deuxième podium de la Moldavie dans la discipline et le tout premier à Rio 2016. « Mon objectif aux Jeux Olympiques de Rio est de gagner trois médailles », a annoncé le pagayeur brésilien. « J’en ai déjà une. Il me reste deux courses à disputer, et je suis certain de rencontrer le succès ! ».

Getty Images

Lisa Carrington voit double en K1 200m

Dans la finale du kayak monoplace 200m dames, le Néo-Zélandaise Lisa Carrington a surmonté un mauvais départ pour avaler toutes ses rivales et passer la ligne d’arrivée la première, seule sous les 40 secondes. Elle poursuit ainsi sa domination sur la distance, depuis qu’elle est devenue à Londres la toute première championne olympique du K1 200m sprint.

Invaincue dans les treize dernières courses majeures, la pagayeuse kiwi a devancé sur le podium la Polonaise Marta Walczykiewicz et l’Azerbaïdjanaise Inna Osipenko-Rodomska, qui a pris le bronze quatre ans après la médaille d’argent qu’elle avait gagné sous les couleurs de l’Ukraine. Sa médailles est aussi la première de l’Azerbaïdjan en canoë-kayak.

Getty Images

« Chaque fois que vous montez sur le podium, c’est différent », a expliqué Carrington qui visera également l’or sur le 500m dont les premières séries ont lieu le lendemain (17 août). « C’est cool d’être ici, de ressentir encore la pression, et d’être capable de continuer la compétition. C’est merveilleux d’avoir réussi à me qualifier pour les Jeux de Rio et d’y avoir fait je que je pensais pouvoir faire. »

Getty Images

Marcus Walz dans un final à couper le souffle sur K1 1000m

Dans une finale du kayak monoplace 1000m captivante, l’Espagnol Marcus Walz a produit un dernier effort spectaculaire pour arracher la médaille d’or 698/100e devant le Tchèque Josef Dostal, le Russe Roman Anoshkin franchissant la ligne d’arrivée à 1.916 pour le bronze.

Le portugais Fernando Pimenta a mené la première moitié de la course, avant que Roman Anoshkin et l’Australien Stewart Murray ne prennent les devants aux 750m. Dans un timing impeccable, Marcus Walz, 21 ans, est remonté de la 5e place avec Dostal à ses côtés avant de le sauter sur la ligne d’arrivée dans un final époustouflant.

« C’est juste incroyable » a dit Marcus Walz, après s’être affiché en digne successeur de David Cal, le vainqueur espagnol du C1 1000m à Athènes en 2004 et quadruple médaillé d’argent olympique. « Je ne savais même pas si j’allais me qualifier pour les Jeux de Rio cette année. Finalement, je l’ai fait. Je me suis alors entrainé plus fort et encore plus fort ces derniers mois et je ne peux même pas croire ce qui arrive maintenant. C’est incroyable. C’est géant ! ».

Getty Images

La Hongrie à la photo-finish sur K2 500m dames

Il y a eu une arrivée encore plus serrée lors de cette première journée des finales du canoë-kayak sprint sur le lagon Rodrigo de Freitas. Celle du Kayak biplace 500m dames. Il a fallu la photo-finish pour départager les hongroises Gabriella Szabo et Danuta Kozak des allemandes Tina Dietze and Franziska Weber, championnes olympiques à Londres en 2012. Malgré leur finish de feu, et pour 0.051/1000e, les Allemandes ont dû se contenter de la médaille d’argent. Les Polonaises Karolina Naja et Beata Mikolajczyk ont terminé en bronze.

Getty Images

back to top En